Posts From Toufik-de-Planoise

Ils étaient plusieurs centaines de manifestants réunis ce samedi 29 mai dernier à la Croix-Rousse, déterminés à marquer un front contre l’extrême-droite après plusieurs agressions racistes et politiques dans le quartier. Une violence déjà périodique devenue récurrente au fil des

Jugé le 19 mai 2021 par le TGI de Nancy, un bisontin a été condamné à quatre années de prison dont deux fermes ainsi qu’à 91 000€ de dommages et intérêts. Il lui était reproché la destruction de deux antennes-relais,

Jeudi dernier au TGI de Dijon, deux prévenus comparaissaient pour des violences qualifiées d’inouïes. Après trois renvois dont l’un pour une « perte du dossier », les parties civiles ont enfin pu exprimer leur désarroi et obtenir réparation. Eddy M.

Le syndicaliste et gilet jaune de Besançon entamait ce jeudi son troisième marathon judiciaire, à nouveau incriminé en marge d’une mobilisation sociale en décembre dernier. Selon le Ministère Public il était cette fois inquiété pour avoir joué les prolongations, alors

Ils étaient plusieurs centaines à avoir participé à deux marches revendicatives, ce samedi à Besançon. La première s’élevait contre les discriminations visant les LGBTQIA+, alors que la seconde entendait se montrer solidaire du peuple palestinien. Malgré le spectre parisien et

Le CIP (Collectif des Intermittents et Précaires) ainsi que l’intersyndicale (CGT, FO, FSU, Solidaires) et l’association AC (Agir contre le chômage) ont appelé à cette première édition locale du « vendredi de la colère. » Alors que le Centre National

L’histoire peut prêter à sourire, mais l’expérience lui fut pour le moins indélicate. Fin mars dernier, un bisontin a été informé qu’un traqueur GPS avait été fixé sous son véhicule personnel. Une façon de suivre à la trace ses moindres

L’association SolMiRé (Solidarité Migrants-Réfugiés) est passée des paroles aux actes, après avoir passé plusieurs mois à tenter d’alerter les différentes administrations sur une situation jugée préoccupante. Chaque nuit, à Besançon, plusieurs jeunes dorment à la rue, ou dans des conditions

Après l’hommage à la Commune jeudi et la marche pour le climat vendredi, la mobilisation de « défense des libertés » clôturait ce samedi une fin de semaine chargée à Besançon. Environ 350 personnes se sont ainsi retrouvées place de la Révolution,

Environ 400 personnes défilaient ce vendredi à Besançon, lors de cette nouvelle édition de la marche pour le climat. Sous l’égide du collectif étudiant « ÉCO-lié.e.s » cette date s’inscrit dans une série de démonstrations populaires, visant à peser dans