Actualités

Info commémoration : Samedi, 8 mai 2021 à 11h00, Place de la Liberté, en contre bas de la rue de Belfort, aura lieu le 76ème anniversaire de la victoire sur le nazisme. Le communiqué de presse revient sur l’histoire: « La

L’affaire avait fait couler beaucoup d’encre. Nos images avaient fait le tour de l’hexagone. A l’époque, tout le monde était choqué par la violence des images et de voir le jeune Mathias (gilet jaune) en sang. Retour sur une affaire

« Blueswoman africaine, Joyce Tape est auteur-compositeur-interprète … et bassiste ! Installée en France depuis une vingtaine d’année, sa musique se nourrit de sa culture ivoirienne, teintée d’influences occidentales, mélange de tradition et de modernité. Au travers de textes engagés, Joyce

Ce mardi 4 mai, un rassemblement est prévu place des droits humains à Besançon en soutien à Toufik-de-Planoise, reporter (à l’époque) de Factuel.info . Il passe devant le juge, en appel, pour avoir défendu Alex, reporter bénévole de notre rédaction,

C’était il y a deux semaines. Si l’affaire à mis du temps à sortir (plus d’une semaine après les faits) c’est parce-que les faits-diversiers des journaux locaux n’ont pas été mis au courant de cette agression, comme à leur habitude.

La destruction de l’espace occupé par le collectif du jardin de l’engrenage à Dijon, a été lancée le mardi 20 avril. Des engins de travaux sont venus en nombre pour détruire toutes les plantations et les arbres sur place, bien

Le CIP (Collectif des Intermittents et Précaires) ainsi que l’intersyndicale (CGT, FO, FSU, Solidaires) et l’association AC (Agir contre le chômage) ont appelé à cette première édition locale du « vendredi de la colère. » Alors que le Centre National

Vous n'avez pas vraiment compris les conséquences de la nouvelle loi sécurité globale votée par quelques 73 députés en majorité LREM et de droite ? La coordination nationale "Stop Loi Sécurité Globale" a mis en place un kit d'explications en

« La 5G ne présente pas de risques pour la santé. Il est temps de la déployer dans le Grand Besançon ! » C’est ainsi que commence le communiqué de presse de « Besançon maintenant« * .  « Contrairement aux allégations de la majorité municipale

L’histoire peut prêter à sourire, mais l’expérience lui fut pour le moins indélicate. Fin mars dernier, un bisontin a été informé qu’un traqueur GPS avait été fixé sous son véhicule personnel. Une façon de suivre à la trace ses moindres