Posts From Toufik-de-Planoise

Jusqu’à 3 000 manifestants étaient comptés ce samedi à Besançon, mobilisés contre le pass-sanitaire et ses conséquences ainsi que la gestion de crise Covid. Un chiffre qui s’envole à nouveau en Franche-Comté, pour la troisième mobilisation consécutive. Malgré les incidents

À Pontarlier, les autorités ont procédé à l’expulsion d’une famille ce mardi 20 juillet. Installés depuis plus de dix ans sur place, il est reproché à leurs cinq membres des retards de paiement et un usage inadéquat des lieux. Entre-temps

Pour cette seconde édition comtoise, l’ancrage est clair : ils étaient entre 2 000 et 2 500 ce samedi à Besançon, dressés contre la gestion de crise sanitaire des autorités. Si les questions de la vaccination et de ses conséquences

Ils étaient près d’un millier d’opposants réunis ce mercredi 14 juillet à Besançon, dans le cadre d’un mouvement national de grogne le plus souvent horizontal et spontané. La pluie battante n’a ainsi pas découragé la venue de contingents originaires de

Les « traditionnels débordements » de la fête nationale n’auront encore une fois pas épargné Planoise, cette année le quartier ayant été touché les 14 et 15 juillet. Lacrymogènes et LbD se sont succédé afin de juguler feux de poubelles,

Par un communiqué paru le 17 mai dernier, Monseigneur Roland Minnerath a déclaré ne pas reconduire le ministère de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pierre (FSSP). Au sein du Diocèse de Dijon, la nouvelle a fait l’effet d’une bombe. Officiellement, les parties

Une troisième réunion de « concertation » s’est déroulée mercredi 30 juin dernier à Planoise, afin d’échanger avec les habitants à propos du NPNRU et au-delà. Si la voirie et les espaces publics devaient être les principaux enjeux de la

Ils étaient plusieurs centaines de manifestants réunis ce samedi 29 mai dernier à la Croix-Rousse, déterminés à marquer un front contre l’extrême-droite après plusieurs agressions racistes et politiques dans le quartier. Une violence déjà périodique devenue récurrente au fil des

Jugé le 19 mai 2021 par le TGI de Nancy, un bisontin a été condamné à quatre années de prison dont deux fermes ainsi qu’à 91 000€ de dommages et intérêts. Il lui était reproché la destruction de deux antennes-relais,

Jeudi dernier au TGI de Dijon, deux prévenus comparaissaient pour des violences qualifiées d’inouïes. Après trois renvois dont l’un pour une « perte du dossier », les parties civiles ont enfin pu exprimer leur désarroi et obtenir réparation. Eddy M.