13 mars 2017 Share

Actualités du 13 mars 2017

LE MAG INFOS

Appel aux dons de moelle osseuse (1’55)

Un appel est lancé aux hommes de moins de 40 ans et c’est une priorité pour aider à guérir plus de patients atteint de maladies du sang comme la leucémie.

« Cette année, le don de moelle osseuse recrute au masculin », c’est le mot d’ordre de l’Agence de la biomédecine. Le fichier français ne recense que 35% de donneurs masculins. Pour inciter davantage d’hommes à s’engager, une campagne radio nationale est lancée, ainsi qu’une tournée de bus dans 12 villes. Le but est d’encourager des donneurs à s’inscrire sur le site internet www.dondemoelleosseuse.fr. A savoir aussi que le don de cellules de moelle osseuse se fait la plupart du temps par un prélèvement sanguin, pas de prélèvement dans le dos comme beaucoup encore le pensent. Quelle différence y a-t-il entre les dons des hommes et ceux des femmes ? Les greffons (cellules) de moelle osseuse prélevés chez des hommes, a fortiori chez ceux de moins de 40 ans, sont mieux tolérés par les patients et offrent de meilleures chances de succès, explique l’agence. Cette différence s’explique par l’absence des anticorps naturellement développés par les femmes pendant la grossesse, qui complique la bonne tolérance de la greffe. Pour autant les femmes doivent continuer à participer au don, les médecins privilégiant toujours le donneur le plus compatible avec le receveur.

Jets de pierres sur l’A5 (3’10)

Dimanche matin 12 mars, des pierres ont été jetées depuis un pont sur les véhicules circulant sur l’autoroute A5. Les faits se sont produits au niveau du lieu-dit Le Haut du Frêne sur route réseau secondaire reliant la commune Les Clérimois au hameau Le Grand Champeau. Une pierre a traversé le pare-brise d’une voiture et a blessé gravement le conducteur. Un autre véhicule a été endommagé. La gendarmerie de l’Yonne lance un appel à témoin pouvant apporter des renseignements sur les faits. Contacter le Peloton Motorisé de Sens.

Journée Mondiale d’Information sur l’Endométriose (3’45)

Une femme sur dix est touchée par cette maladie de l’utérus. Ce lundi 13 mars est une Journée Mondiale d’information sur l’Endométriose. Elle touche potentiellement toutes les femmes réglées. Et lorsqu’on les interroge, la plupart des femmes atteintes sévèrement par cette maladie se plaignent d’avoir souffert depuis la puberté de douleurs gynécologiques. Une mobilisation mondiale est en marche pour parler de cette maladie très invalidante au quotidien pour les femmes qui en sont victimes. Une maladie qui impact très négativement la fertilité de ces femmes.

LA REVUE DE PRESSE 

Tension entre la Turquie et l’Union Européenne (4’23)

Entre la Turquie et les Pays-Bas, le week-end a été marqué par l’escalade de la tension. Pour des raisons d’ordre public, les Néerlandais ont refusé l’atterrissage aux Pays-Bas au ministre turc des Affaires Étrangères et ont reconduit à la frontière allemande la Ministre de la Famille et des Affaires Sociales, qui venaient tous deux mener campagne pour le référendum du 16 avril par lequel le président Recep Tayyip Erdogan entend étendre ses pouvoirs. Celui-ci a d’ailleurs accusé les Pays-Bas d’être une « République bananière » et d’avoir des pratiques rappelant le « fascisme et le nazisme ». Des événements qui se sont invités dans la campagne présidentielle en France où le ministre turc des Affaires Étrangères avait été autorisé à participer à un meeting pour la campagne du référendum puisque ceci a été dénoncé à la fois par Europe Ecologie-Les Verts (EELV), Emmanuel Macron, Marine Le Pen et François Fillon, ce dernier estimant même que le gouvernement avait rompu la solidarité européenne. En fin de compte, la France est la seule ce week-end à avoir autorisé le gouvernement turc à faire campagne en permettant au ministre des Affaires Étrangères de s’exprimer à Metz. Il n’y a certes pas de solidarité européenne de principe dans ce genre de situation qui doit être gérée au cas par cas, mais force est de relever que partout ailleurs, les gouvernements européens, appelés à prendre une décision, ont favorisé l’annulation des rassemblements prévus, comme par exemple un meeting qui devait être organisé en Suisse et quatre autres en Autriche.

Qui a payé les costumes de François Fillon ? (5’50)

La question est posée ce dimanche 12 mars par le Journal du Dimanche. L’hebdomadaire dominical a enquêté sur les achats réalisés depuis 2012 pour le compte du candidat à l’élection présidentielle. L’ancien Premier ministre se serait fait « offrir » pour 48 000 euros de vêtements, dont 35 000 euros ont été versés en liquide. C’est dans une boutique huppée du VIIe arrondissement de Paris que François Fillon fait tailler ses costumes. Chez Arnys, qui fut également le fournisseur d’Andy Warhol, de François Truffaut et de Marcello Mastroianni, précise le JDD.

La caricature LR de Macron qui ne passe pas (6’28)

Un visuel publié vendredi après-midi par le parti Les Républicains (LR) et visant Emmanuel Macron a suscité l’émoi avant d’être retiré six heures plus tard. Le candidat d’En Marche était présenté en banquier d’affaires avec un nez crochu. Le nez crochu, un chapeau haut de forme, un costume-cravate, sans oublier le détail qui tue… la faucille à la main pour couper un cigare. Cela vous rappelle peut-être quelque chose ? L’infographie a en tous cas provoqué le haut le cœur des réseaux sociaux avec de très nombreux clics d’indignation dès sa publication sur Twitter. Le visuel intitulé « la galaxy Macron » avait dans un premier temps été modifié, la photo du candidat d’En Marche remplaçant la caricature du banquier, avec autour de lui, une « galaxy » réduite aux soutiens de gauche, ainsi qu’au centriste François Bayrou.  En Marche a décidé de ne pas porter plainte.

Nucléaire (7’22)

De 700 à 1 000 militants antinucléaires ont défilé hier aux abords de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin), pour réclamer sa fermeture et commémorer le 6e anniversaire de la catastrophe de Fukushima. Les manifestants, dont de nombreuses familles avec enfants, ont marché en direction de la centrale, sous un soleil priActualitntanier, avant d’être interrompus par les forces de l’ordre. Beaucoup d’entre eux étaient venus de l’Allemagne et de la Suisse voisines.

Un photographe sur les traces de la radioactivité à Fukushima (7’54)

Six ans après le séisme, le travail d’un photographe japonais rend visible « l’invisible » de la catastrophe nucléaire, ces radiations dont pâtissent l’environnement et les personnes. Au Japon, la vaste opération de décontamination continue jour après jour. Elle mobilise des milliers de travailleurs pour des travaux simples mais fastidieux, à savoir retirer cinq centimètres de terre, élaguer les arbres et laver au nettoyeur haute pression plus de 600 000 maisons et bâtiments, ainsi que 120 000 hectares de terres agricoles. Ces travaux pourraient générer 22 millions de tonnes de déchets.

Sources :  RFI, JDD, @SI, Reuters

L’AGENDA CULTUREL

Théâtre : Soubresauts (9’26)

Du mardi 14 mars 2017 au vendredi 17 mars 2017. Mise en scène et scénographie de François Tanguy. Création en Novembre 2016 Au Théâtre National de Bretagne à Rennes (Festival Mettre En Scène). Mardi 14 à 20h.

Cinéma : Blockbuster (9’46)

Du mardi 14 mars 2017 au vendredi 17 mars 2017. Performance sur films américains. Blockbuster est un mashup, autrement dit la construction d’une parodie à partir d’extraits de différents films. Voici donc un « grand détournement » sur plus de 1 400 plans de films américains. Mardi 14 à 20h.

Cinéma : Zoom – « Chouf » De Karim Dridi (10’16)

Sofiane, 24 ans, brillant étudiant, intègre le business de son quartier après le meurtre de son frère, un caïd local. Pour retrouver les assassins, Sofiane est prêt à tout. Il abandonne famille, études et gravit rapidement les échelons. Aspiré par une violence qui le dépasse, Sofiane découvre la vérité et doit faire des choix. Ce soir, lundi 13 mars à 18h30 au Kursaal (1, place du Théâtre), 5€.