Manifestations

Ils étaient plus de 500 présents samedi après-midi à Chalon-sur-Saône, venus de toute la Bourgogne mais aussi de Franche-Comté et de la région lyonnaise. Associations, organisations politiques, syndicats, gilets jaunes, teufeurs, autonomes, ou sans-étiquette, tous réclamaient la fin des restrictions

Environ 450 participants étaient comptés ce mardi à Besançon, d’après des chiffres convergents entre organisateurs et policiers. Parti de la place de la Révolution à 11h00, le cortège avait été dédié à l’affichage d’un message clair : « la précarité

Une large intersyndicale (CGT, FNEC-FP-FO, FSU, SNALC, SNCL, SUD) appelait à la grève et la mobilisation ce mardi. Si l’académie livre une participation en-deçà de 15 %, les organisateurs affirment avoir convaincu de 30 à 40 % du corps enseignant. Sur place,

Ce samedi 2 janvier place de la Révolution, ils n’étaient qu’une petite trentaine à s’être mobilisés. Gilets jaunes historiques, opposants à la loi sécurité globale, septiques des effets du confinement, tenaient à maintenir leurs revendications dans la rue. Malgré la

En Bourgogne/Franche-Comté ce samedi 12 décembre, plusieurs cortèges étaient programmés afin de poursuivre le mouvement de contestation contre la loi de « sécurité globale. » Bien qu’atteintes par une affluence en berne, les métropoles de Dijon et Besançon ont concentré

Plusieurs manifestations étaient organisées en Bourgogne/Franche-Comté ce samedi 5 décembre, afin de protester contre la loi « sécurité globale » et ses effets jugés « liberticides. » C’est à Dijon que la convergence s’est surtout concentrée, avec quelques 2 000 participants venus clamer leur

Samedi 28 Novembre 2020 se tenait la marche des libertés, une action contre la loi “Sécurité Globale”. Une manifestation de grande ampleur qui a réuni environ 500 000 personnes dans toute la France (chiffres des organisateurs), 133 000 d’après le

Ce vendredi 27 novembre, un front commun s’est élevé contre la loi « sécurité globale » et plus généralement afin de dénoncer le recul des libertés individuelles et publiques. Avec un rassemblement fixé la veille d’une date nationale scrutée, la capitale comtoise

C’est toute une corporation qui a exprimé son extrême désarroi ce mardi à Besançon, touchée de plein fouet par les restrictions et fermetures liées à la crise sanitaire. Responsables de TPE-PME, commerçants, artisans, auto-entrepreneurs, tenanciers divers, et certains de leurs

Renforcement du système de santé et d’éducation, préservation des acquis sociaux, considération des plus modestes et précaires, soutien aux petits commerçants et artisans, arrêt des politiques jugées liberticides… voilà quelles furent à nouveau les revendications majeures de ce samedi 21