7 mars 2017 Share

Actualités du 07 mars 2017

LE MAG INFOS

Femmes migrantes : la double peine (1’13)

Après son premier film « Sous mon sourire » qui traitait des violences conjugales, Delphine Ziegler vient présenter  un film cousin. « Au loin le point du  jour », sous le prisme des violences faites aux femmes migrantes.

Le film suit quelques-unes d’entre elles, engagées sur le chemin de la résilience. Et quand l’épreuve de l’exil vient s’ajouter aux blessures de l’intime, leur parcours de survie devient encore plus héroïque. Le soutien des associations qui les accompagnent et les liens de solidarité qui se tissent autour d’elles leur permettent de retrouver la force de se reconstruire peu à peu. Entretien avec Jacqueline sur la double peine des femmes migrantes. « Au loin le point du jour » : la projection sera suivie d’un débat avec la réalisatrice Delphine Ziegler, entrée libre. Plusieurs manifestations sont prévues dans le cadre du 8 mars. Toutes les dates dans l’agenda.

Un rassemblement de soutien au squat Denfert Rochereau avait lieu ce Mardi 7 Mars à 9h devant le Palais de Justice (4’39)

Depuis le 17 décembre, un logement de plus de 150 m² est occupé au centre ville de Besançon pour offrir un lieu de vie à des personnes sans abris, logement baptisé le « Squat d’Enfer ». Le collectif SolMiRe explique qu’ il est occupé par une dizaine de migrants qui ont des droits d’hébergement non respectés par la Préfecture du Doubs. Ils appellent tous les jours le 115 et n’ont rien. On leur dit que les centres d’accueil des demandeurs d’asile et les hôtels sont saturés et n’ont plus de place et pourtant il existe de nombreux logements publics comme privés inoccupés à Besançon. Décision le 11 avril.
Samedi dernier, plusieurs familles de réfugiés, se trouvaient devant le Kursaal, soutenues par ce même collectif « Solidarité Migrants et Réfugiés », alors que le Secours Populaire organisait une « Bourse aux livres », salle Proudhon. Des familles qui demandaient à s’abriter en raison des conditions météorologiques. Ce qui leur a été refusé. Plus tard dans la soirée, en représentation au Kursaal, avec Frédéric Fromet et Alex Vizorek ; Guillaume Meurice, chroniqueur à France Infos a été mis au courant de la situation et annoncé qu’il ne tiendrait pas son spectacle si la police empêchait les familles de s’abriter pendant son show. Après des discutions avec un représentant de la Mairie et la direction du Kursaal, la production a proposé que le collectif puisse lire un texte au début du spectacle. Les 6 familles ont trouvé refuge chez des particuliers qui ont entendu l’appel du collectif.

Grève chez les salariés de l’énergie (6’06)

Les salariés de l’énergie sont mobilisés depuis plusieurs semaines pour l’avenir industriel de leurs
entreprises, pour l’emploi, pour leurs salariés et pour l’avenir de leurs Activités Sociales. Depuis le début de l’année, la mobilisation s’amplifie chaque jour. Tous les syndicats (CGT, FO, CFDT, CFTC, CGC) ont lancé un  « appel à l’arrêt de travail » et une « journée morte ce 7 mars ». Le 8 mars, journée de lutte pour les Droits des Femmes, c’est à partir de 15h40 qu’ils appellent à cesser le travail.  pour l’égalité Hommes/Femmes et pour faire reculer des inégalités. Les « Mardis de la Colère » quand à eux se poursuivront jusqu’au 28 mars.

LA REVUE DE PRESSE 

Après l’abandon d’Alain Juppé, François Fillon crie victoire (6’49)

Alors qu’Alain Juppé a mis un terme définitif à la possibilité de remplacer François Fillon, les sarkozystes cherchent encore une solution pour sortir de la crise historique que traverse la droite. Mais ragaillardi par le rassemblement du Trocadéro, le candidat LR s’estime désormais le plus « légitime » et coupe court aux « discussions vaines ».

Procès en appel du policier qui a tué un fugitif d’une balle dans le dos (7’13)

Acquitté en janvier 2016, Damien Saboundjian doit répondre de « violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner ».

Violences sexuelles: le député Denis Baupin est sauvé par la prescription (7’27)

Le parquet de Paris a classé sans suite l’enquête ouverte au lendemain des révélations de Mediapart et France Inter sur des faits pouvant relever de harcèlement et d’agressions sexuels. Il évoque des faits « susceptibles d’être qualifiés pénalement », mais « prescrits ». « Il y a eu un avant l’affaire Baupin et il y aura surtout un après », selon les plaignantes.

Un numéro de Libé écrit par des réfugiés (7’53)

Le quotidien Libération publie ce mardi 7 mars un numéro spécial. L’édition du jour a été entièrement conçue et écrite par des réfugiés. Une manière de faire bénéficier les lecteurs du regard que portent ces étrangers sur leur pays d’accueil alors que la France vit au rythme d’une campagne présidentielle pour le moins chaotique.

Pôle emploi : une grève contre la « déshumanisation croissante » (8’15)

L’intersyndicale SNU-FSU, FO, CGT a appelé à la grève ce lundi dans les agences Pôle emploi pour protester contre la numérisation des services. Après l’échec des négociations avec la direction, les syndicats ont annoncé une reconduction du mouvement mardi.

Santé (8’36)

Infirmiers, aides-soignants, assistantes sociales ou encore éducateurs spécialisés manifestent et font grève mardi pour dénoncer la dégradation de leurs conditions de travail, rejoints dans leur mouvement par d’autres représentants des services publics.

La Knesset vote l’interdiction d’entrée en Israël aux partisans du boycott (8’53)

L’État hébreu a intensifié son combat légal contre le mouvement BDS qui milite, entre autres, pour le retrait israélien des territoires occupés.

Sources : Le Monde, Mediapart, Libé, AFP, RFI

L’AGENDA CULTUREL

L’appel du 8 mars (9’52)

Manifestations dans le cadre de la Journée Internationale de lutte pour les Droits des Femmes jusqu’au samedi 11 mars 2017.

Exposition et espace temporaire de 10h à 12h et de 14h à 18h à la Galerie de l’Ancienne Poste (98, Grande rue) et ce 7 mars de 18h à 21h à la Faculté de droit (45, avenue de l’Observatoire à Besançon – amphithéâtre Cournot)

Conférence « Persistance des inégalités femmes-hommes : actualités juridiques » par le réseau des CIDFF (centres d’info sur les droits des femmes et des familles) de Franche- Comté et l’UFR :
– les femmes face au harcèlement au travail (harcèlement moral et sexuel) ;
– les femmes face à la séparation conjugale.

Table ronde sur la lesbophobie et la biphobie et table ronde sur la transphobie à 20h, organisées par AMEB Solidaires Etudiant-es . Aujourd’hui à partir de 18h.

Un appel international à la grève s’est construit pour le 8 mars. Il est soutenu par la Confédération Syndicale Internationale qui rassemble la majorité des syndicats du monde, et sera suivi dans 35 pays et notamment en Argentine, en Allemagne, au Chili, au Costa Rica, en Espagne, aux États-Unis, en France, en Italie, au Pérou, en Pologne, en Islande ou encore en Turquie. Un 8 mars qui s’annonce historique : une journée d’actions et de grèves pour les droits des femmes. Pour refuser le travail gratuit et exiger l’égalité professionnelle : rendez-vous à 16h, Esplanade des droits de l’Homme à Besançon (place de la Mairie).

Interpellation du grand public autour de l’exposition « Bien dans leur genre » (Utopique Éditions) par le réseau des CIDFF de Franche-Comté, de 8h30 à 17h aux Passages Pasteur (6, bis rue Pasteur).

Spectacle : Le Poète Aveugle (11’43)

Entre récit, danse, images saisissantes et rock progressif live, Jan Lauwers s’attaque aux mensonges d’une Histoire écrite par les vainqueurs. Des hommes, faut-il le préciser ? Sept comédiens – au jeu très physique – dressent leur portrait en commençant tous par la même formule : « Je suis… ». Ils parlent d’eux, de leurs ancêtres. Et quand on gratte l’écorce de son arbre généalogique, il n’y a pas toujours de quoi être fier. Il est question du rapport entre Occident et Orient, et de la place des femmes. Mardi 7 à 20h00 et Mercredi 8 à 19h00 au Théâtre Ledoux (49, Rue Megevand).