27 avril 2017 Share

Actualités du 27 avril 2017

LE MAG INFOS

Des familles à la rue à Granvelle (00’51)

Quatre familles sont toujours à la rue, à Granvelle. Le collectif Sol Mi Ré est continuellement à la recherche de solutions mais ils se trouvent confrontés à des complications pour le faire. Le 115, le numéro d’urgence ne veux plus communiquer avec les aidants, ce qui rend le dialogue avec les familles mis à mal. On entend Odeline du collectif Sol Mi Ré. Après des démarches administratives auprès de la préfecture, Odeline nous informe sur les solutions trouvées ou pas. Gaz lacrymogène, coup de pieds… la famille de demandeurs d’asile se trouvant devant le commissariat à Chamars s’est faite agressée dans la nuit du 22 au 23 avril. La police n’est pas venue, la famille a passée la nuit aux urgences. Comme vous l’avez entendu difficile de porter plainte, un parcours du combattant pour justifier des faits. Odeline évoque aussi les besoins de ces familles. Un reportage d’Emma Audrey.

Edit : Les familles ont été logées pour 3 jours et désormais la situation est temporairement apaisée . Des militants, des personnes bienveillantes et des élus se sont mobilisés suite à l’appel des familles . Nous allons suivre leur situation.

LA REVUE DE PRESSE

Le secrétaire général de la CGT appelle aux rassemblements le 1er mai (8’05)

Présent mercredi matin lors du rassemblement pour la ré-industrialisation du site laissé vacant par la fermeture de l’usine PSA d’Aulnay-sous-bois, le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez insiste sur l’importance des manifestations du premier mai, dans un contexte de progression des idées nauséabondes, pour montrer que le monde du travail est solidaire et porter une opposition résolue à l’extrême droite. Il rappelle également que pour combattre radicalement et durablement le Front national, il faut imposer le progrès social et de nouveaux droits pour les salariés.

Levée de l’immunité parlementaire de Marine Le Pen (9’38)

Les députés européens ont entamé mercredi la procédure de levée de l’immunité parlementaire de Marine Le Pen, pour l’utilisation présumée frauduleuse de fonds européens qui lui est reprochée, a annoncé mercredi le président de l’assemblée. Elle ne sera toutefois pas convoquée avant le second tour de l’élection présidentielle française du 7 mai prochain, lors duquel elle défiera Emmanuel Macron. Marine Le Pen a jusqu’à présent fait valoir son immunité parlementaire et refusé de se rendre aux convocations de la police en février et des juges d’instruction en mars, expliquant qu’elle ne souhaitait pas s’exprimer devant les enquêteurs avant les législatives du mois de juin. En plus du dossier des assistants parlementaires, le Parlement doit établir si Marine Le Pen doit également être privée de son immunité pour diffamation.

Chômage (10’26)

Un coup dur pour le bilan de François Hollande: le chômage a connu en mars sa plus forte hausse en quatre ans, repassant au-dessus du seuil de 3,5 millions d’inscrits à Pôle emploi en catégorie A pour la première fois depuis septembre dernier, selon les chiffres publiés mercredi par le ministère du Travail.

Médias (10’47)

Alors que CNews (groupe Canal+) suspend la journaliste Audrey Pulvar d’antenne pour avoir signé une pétition féministe anti-Le Pen, l’humoriste Pierre-Emmanuel Barré a démissionné de France Inter après la censure d’une chronique où il louait l’abstention et annonçait qu’il ne voterait pas Macron (ni Le Pen, bien sûr).

Italie (11’09)

Le tribunal italien d’Imperia doit rendre jeudi sa décision concernant Félix Croft, un bénévole français contre lequel le parquet a requis 3 ans et 4 mois de prison pour avoir tenté de conduire une famille soudanaise en France.

Le Venezuela quitte l’Organisation des États Américains (11’27)

Le Venezuela, secoué par une vague de manifestations de l’opposition où une trentaine de personnes ont perdu la vie en près d’un mois, a annoncé mercredi son retrait de l’Organisation des États Américains (OEA), accusée d’« ingérence » par le gouvernement du président Nicolas Maduro.

Sources : Mediapart, Reuters, Libé et l’AFP

L’ AGENDA CULTUREL

7e Festival International de Capoeira (12’27)

Du vendredi 28 avril 2017 au lundi 1 mai 2017. Cours de capoeira, danses brésiliennes et batizado seront au rendez-vous tout au long de ce week-end. Comme le veut la tradition des rencontres de capoeira, le samedi soir sera consacré à la fête brésilienne. Ouvert à tous, initiés ou débutants pour lesquels un cours d’initiation est réservé avec tarif préférentiel aux porteurs de la carte Avantages Jeunes. Les horaires, tarifs, lieux et tous les détails de la programmation seront prochainement mis en ligne sur le site web : ritmodacapoeira.net

Conférence : La condition animale, une urgence politique (13’05)

Ce samedi 29 avril 2017 à 20 h, Le Collectif Animal Politique, Humanimo et le Scènacle organisent un débat sur l’urgente nécessité de mettre la condition animale au cœur des enjeux politiques. Avec Christophe Marie et Émilie de Marco pour le Collectif Animal Politique (qui regroupe les 26 grandes associations françaises de protection animale). Ils nous présenteront les 30 propositions élaborées par le collectif sur les six thématiques majeures de la protection animale : les animaux d’élevage, d’expérimentation, de divertissement et de spectacle, de compagnie, de la faune sauvage ainsi que la place des animaux dans notre société. Anne Vignot, adjointe Environnement et cadre de vie, Ville de Besançon, interviendra sur les animaux urbains et leur cohabitation avec les citadins. Philippe Edme, maire de Lombard, nous parlera du sujet vu par par les élus de petites communes rurales. La soirée sera filmée et retransmise en direct sur YouTube et Facebook Live par Radio Bip. Rendez-vous au Scènacle (6, rue de la Vieille Monnaie) à Besançon.