3eme semaine de grève à France 3
1 février 2021
Emma Audrey (132 articles)
Share

3eme semaine de grève à France 3

Suite à la décision de la direction nationale d’ajouter des nouvelles tranches d’information à 18h30 aux éditions locales, sans moyens supplémentaires, les personnels de France 3 sont en grève depuis le 18 janvier 2021. La diffusion des JT est perturbée et pour cause

Ils expliquent la situation par communiqué :

« Les éditions régionales diffusées sur France 3 Franche-Comté sont perturbées depuis quinze jours. Les salariés entameront lundi 1er février leur troisième semaine de grève. La direction de France Télévisions, Delphine Ernotte en tête, leur demande de produire à moyens constants un programme de 20 minutes pour «le 18h30 », une nouvelle tranche de diffusion censée compléter l’offre d’information de proximité de France 3. S’ils se réjouissent de l’opportunité de fabriquer plus, les salariés refusent de le faire sans moyens supplémentaires. L’an dernier, ils ont eu du mal à absorber, à moyens constants déjà, la charge de travail qu’a engendré la mise en place de deux autres tranches d’information à 11h53 et à 18h53. En un peu plus d’un an, l’entreprise a multiplié par deux la durée quotidienne des tranches d’information dans les 23 antennes du réseau régional France 3, sans ressources ajoutées. »

« Le 18 janvier, les organisations syndicales SNJ-CGT-SUD, signataires du préavis de grève reconductible, dénoncent l’urgence dans laquelle les projets d’émission ont dût être élaborés, l’absence de moyens dédiés, et les risques qu’ils comportent pour la santé des salariés.

Elles demandent le report de l’ouverture de la tranche 18H30 à la rentrée de septembre 2021. Le temps de faire état des moyens humains et techniques existants dans chacune des 23 antennes antennes de son réseau métropolitain. Le temps aussi, pour les directions régionales, d’élaborer des projets dignes des attentes des téléspectateurs et des missions de service public de la chaîne France 3.

Après 15 jours de grève et 4 réunions de négociation, les syndicats ont accepté vendredi de revoir à la baisse la durée du report jusqu’au 8 mars seulement. Mais la direction refuse d’étudier le besoin de moyens pour toutes antennes régionales. Elle exclue certaines d’entre elles, considérant qu’elles seraient mieux dotés que les autres. Une position inacceptable pour les organisations syndicales qui ont donc reconduit leur préavis de grève. »

Pendant ce temps, la chaine régionale de Franche-Comté et de Bourgogne faisaient la publicité sur Twitter au nouveau format, à partir du 25 janvier – 18:30

Dans ce dernier communique, les salariés eux aussi s’inquiètent « de la disparition progressive des contenus de proximité géographique. Ils redoutent une mutualisation outrancière des moyens bourguignons francs-comtois qui pourraient provoquer, à terme, la disparition de l’édition strictement comtoise au profit d’une seule édition grande région. Ils dénoncent en outre la surcharge de travail dans certains services déjà à l’asphyxie et la dégradation générale des conditions de travail qui pèsent lourdement sur la santé des salariés. »

Au cours des deux dernières années, la direction nationale du réseau France 3 a enregistré plus de 20 alertes des représentants du personnel pour risques psycho-sociaux.

Emma Audrey

Emma Audrey

- Journaliste grand reporter.