29 juin 2020
Toufik-de-Planoise (4 articles)
Share

Besançon : Anne Vignot élue par 10% des bisontins

À la fois soulagée et soucieuse, Anne Vignot reconnaît devoir rester humble.

Anne Vignot est devenue mairesse de Besançon ce dimanche, l’emportant de quelques centaines de voix face à son principal concurrent. Dans cette ville pourtant marquée à gauche, il s’agit d’une conquête inédite sous l’étiquette « écologiste » ; ainsi que la première femme à ce poste, depuis l’ancien régime. Mais le triomphe se veut contenu. En obtenant l’assentiment de seulement 17% des inscrits et 10% des habitants, les défis à venir apparaissent d’autant plus considérables.


Une participation historiquement basse.

En 2017 d’après l’INSEE, la commune comptait 115 934 habitants. 66 725 d’entre eux étaient inscrits cette année sur les listes, donc un peu plus de la moitié du total (57,55 %). Sur ce chiffre, 40 636 personnes soit une majorité record de 60,90 % a décidé de s’abstenir. Reste alors les 26 089 votants effectifs, dont quelques 665 blancs et nuls (2,55%). Anne Vignot ayant obtenu 11 145 voix, rapportées à la population elle bénéficie de l’approbation d’environ 9,61 % des bisontins.

Une base chétive, qui comporte également les candidats et leurs proches, les adhérents, militants, et sympathisants politiques, ainsi que les reports par défaut ou « pour faire barrage à la droite. » L’écart avec son adversaire Ludovic Fagaut est d’ailleurs ténu ; rappelant la triangulaire de 2014, cette fois tout s’est joué à « seulement » 566 électeurs. L’observation aurait été la même quelque soit le vainqueur : localement jamais une équipe n’avait été élue de façon si « sobre. »


« Beaucoup de modestie. »
Consciente de cette situation, la tête de liste de « Besançon par nature » a plusieurs fois évoqué cet aspect. « Je suis très inquiète de l’abstentionnisme extrêmement important, presque équivalant au contexte d’alerte sanitaire du premier tour… cela contraint à beaucoup de modestie car c’est aussi l’illustration d’une crise démocratique, il nous faudra donc travailler collectivement afin de renouer avec l’ensemble des citoyens. Nous ne pourrons pas transformer la ville sans l’adhésion complète des habitants. »

Des paroles lourdes de sens. Car les dossiers litigieux ne manquent pas, avec d’abord « l’éco-quartier » des Vaîtes. Certains opposants n’ont pas manqué d’appeler au boycott du second tour pour faire part de leur déception à ce sujet, quand d’autres sont allés jusqu’à porter cette revendication dans l’urne. Avant même la proclamation des résultats, il apparaissait ainsi évident que le mandat ne serait pas de tout repos. Pour Anne Vignot, le plus difficile reste probablement à faire.


Détail des résultats définitifs (*) :

Liste conduite par Voix % inscrits % exprimés Sièges au conseil municipal Sièges au conseil communautaire
Anne Vignot 11145 16,70 43,83 40 40
Ludovic Fagaut 10579 15,85 41,61 11 11
Éric Alauzet 3700 5,54 14,55 4 4
Nombre % Inscrits % Votants
Inscrits 66 725
Abstentions 40 636 60,90
Votants 26 089 39,10
Blancs 374 0,56 1,43
Nuls 291 0,44 1,12
Exprimés 25 424 38,10 97,45

 

Toufik-de-Planoise

Toufik-de-Planoise

Un Ours qui parle, et qui écrit aussi.