29 mai 2017 Share

Actualités du 29 mai 2017

LA REVUE DE PRESSE

Cazeneuve décide de porter plainte contre Mélenchon (00’30)

Bernard Cazeneuve a annoncé dimanche soir sa décision de « porter plainte » contre Jean-Luc Mélenchon, après de nouveaux propos du leader de la France insoumise autour de la mort de Rémi Fraisse en fin de semaine à Marseille relevant selon lui de la « diffamation ». Lors d’une réunion publique en fin de semaine à Marseille, où il est candidat aux législatives dans la 4e circonscription, l’ancien candidat à la présidentielle a de nouveau accusé l’ancien ministre de l’Intérieur d’être responsable de la mort du jeune militant écologiste, selon des propos diffusés ce dimanche dans un reportage de l’émission « C politique » sur France 5.

Hidalgo veut interdire un festival non-mixte (1’10)

La maire de Paris, Anne Hidalgo, a annoncé vouloir saisir le préfet pour faire interdire le festival afroféministe Nyansapo organisé pour partie dans un bâtiment appartenant à la capitale et comprenant des ateliers en non-mixité. C’est le dernier acte d’une polémique lancée par l’extrême droite et relayée par la Licra. Pourquoi la non-mixité ? Le fait de s’organiser en non-mixité dans le cadre d’un mouvement social n’est pas nouveau. En mai 2006, la sociologue Christine Delphy rappelait (dans un texte republié en 2016 sur le site LMSI.net) l’importance de ce mode d’organisation dans le mouvement féministe des années 70 et expliquait : « La pratique de la non-mixité est tout simplement la conséquence de la théorie de l’autoémancipation. L’autoémancipation, c’est la lutte par les opprimés pour les opprimés. Cette idée simple, il semble que chaque génération politique doive la redécouvrir. Dans les années 60, elle a d’abord été redécouverte par le mouvement américain pour les droits civils qui, après deux ans de lutte mixte, a décidé de créer des groupes noirs, fermés aux Blancs. » Un hashtag de soutien au festival et au collectif, #JesoutiensMwasi, a été lancé ce dimanche. Un pot commun pour le soutenir est en ligne.

Homophobie en Tchétchénie (2’23)

Deux couples d’hommes qui s’embrassent, tenant une banderole « Stop à l’homophobie en Tchétchénie », la tour Eiffel en arrière-plan : Amnesty International a demandé à Emmanuel Macron de « faire pression » sur son homologue russe, Vladimir Poutine, qu’il reçoit lundi à Versailles, lors d’un happening place du Trocadéro ce matin. L’action organisée à 9 heures sur le parvis des droits de l’Homme, face au monument symbole de Paris, vise à « rendre visible cette question tchétchène », selon Cécile Coudriou, vice-présidente d’Amnesty International France.

Climat (2’59)

Le président américain Donald Trump a annoncé samedi, depuis Taormina (Italie) où se déroule le sommet du G7, qu’il trancherait la semaine prochaine sur un éventuel retrait des États-Unis de l’accord de Paris sur le climat. Les dirigeants du G7 ont eux reconnu leur incapacité à trouver un terrain d’entente avec les États-Unis sur la lutte contre le réchauffement climatique, et en prendront acte dans leur déclaration finale.

Début du Ramadan (3’28)

De Jakarta à Tunis en passant par Mossoul, le mois sacré de jeûne et de prières du ramadan a débuté samedi pour près d’un milliard et demi de musulmans dans le monde. Durant 29 ou 30 jours, les croyants vont s’abstenir de manger, de boire, de fumer et d’avoir des relations sexuelles du lever au coucher du soleil. Avant de rompre le jeûne avec des repas, souvent fastueux. Mais, dans plusieurs pays, notamment du Moyen-Orient, ces célébrations sont assombries cette année encore par les violences ou les difficultés économiques. Ainsi, en Afghanistan, un attentat à la voiture piégée revendiqué par les talibans et visant apparemment une milice financée par la CIA a fait samedi 13 morts civils et militaires à Khost, dans l’est.

L’AGENDA CULTUREL

Exposition  « Lignes, formes, et figures de l’être » (4’55)

A la galerie Pictura du 26 mai au 22 juin. C’est l’occasion de découvrir les peintures de Christian Fridelance et sculptures de Jean-Michel Oudot. Le vernissage de ces œuvres en présence des artistes ce sera le vendredi 2 juin à 18h. Ouverture du mercredi au samedi 10h30 – 12h30 / 13h30 – 18h30 au 65, rue Battant.

Les Contoirs du 30 : Le cercueil de verre (5’23)

Conte policier… Un spectacle de Nathalie Leone, conteuse. « Vincent, un jeune comédien au chômage, trouve un contrat absurde : jouer le mort, étendu dans une table de banquet en verre. Les Éditions La proie pour l’ombre ont choisi cette ambiance macabre pour fêter leur millième publication. À jouer avec le feu, on risque l’incendie : les auteurs de polars présents vont se retrouver suspects d’un meurtre… Avec humour, surprise et suspense, la conteuse propose au public de résoudre l’énigme du cercueil de verre.» Pour cette avant-dernière de la saison, « les Contoirs du 30 » accueillent Nathalie Leone une nouvelle fois. Après le très beau « Heureux malgré tout » en 2015, elle revient avec un polar qu’elle raconte avec tout le talent qu’on lui connaît pour emporter le public avec elle. Le Scènacle (6, rue de la Vieille Monnaie),  mardi 30 mai 2017 à 20h30.