18 avril 2017 Share

Actualités du 18 avril 2017

LE MAG INFOS 

Des familles sont à la rue, à Besançon, encore… (00’54)

Le collectif Sol Mi Ré (Solidarité Migrants Réfugiés) essaie de faire pression pour trouver des solutions, amener de la solidarité et une mise à l’abri. Reportage d’Emma Audrey. Que faire pour aider ? Réponse d’Odeline du collectif Sol Mi Ré. Rencontrés à nouveau ce matin à Granvelle par le collectif, les personnes ont dû vendre des effets personnels pour pouvoir dormir à l’hôtel et le 115 répond qu’il faut attendre encore pour imaginer une mise à l’abri. Alors faites le pas, allez à leur rencontre place Granvelle.

LA REVUE DE PRESSE

Guyane (6’47)

Après un mois de conflit social en Guyane, le collectif « Pou la Gwiyann dékolé » a décidé hier de poursuivre la mobilisation en refermant les barrages qui avaient été levés pour le week-end, afin de pousser le gouvernement à signer rapidement un protocole d’accord qui lui a été envoyé dimanche. Dans ce protocole, le collectif « acte » le plan d’urgence de plus d’un milliard d’euros proposé par le gouvernement et propose de rouvrir le dialogue sur les 2 milliards d’euros supplémentaires. Mais le collectif insiste surtout sur le fait que « le gouvernement doit acter le fait que le peuple guyanais veut se prendre en main »

Nouveaux soupçons de manipulation lors du référendum en Turquie (7’49)

La Turquie a fait un pas de plus vers l’autocratie en adoptant dimanche 16 avril, par référendum, une réforme constitutionnelle qui confère d’immenses pouvoirs à son président, Recep Tayyip Erdogan. Cette victoire, étriquée et contestée par l’opposition, traduit cependant une perte de confiance de l’électorat envers l’homme fort du pays, qui pourrait le pousser à durcir sa politique répressive avant d’endosser son nouvel habit de super-président, en 2019. Une membre de la mission d’observateurs du Conseil de l’Europe dépêchée en Turquie pour y superviser le référendum constitutionnel a estimé mardi que jusqu’à 2,5 millions de bulletins de vote ont peut-être été manipulés

Allaitement dans un lieu public (8’35)

Des policiers du IIe arrondissement de Paris ont refusé à une jeune femme le droit d’allaiter au commissariat où elle faisait la queue pour obtenir une procuration avec un ton un brin agressif : « Vous n’allez pas imposer ça aux gens ». Tout cela est raconté dans une pétition qui monte sur Change.org. Sur la pétition, les signatures s’amoncellent assez vite et les commentaires aussi. Plusieurs femmes racontent notamment devoir se cacher dans les toilettes régulièrement pour donner le sein à leur enfant. Déjà 31 094 signataires. Rue89 résume l’incident et revient sur la difficulté d’allaiter dans les lieux publics.

Sources : Mediapart, Reuters, Libé, Rue89

L’ AGENDA CULTUREL

Cinéma : « Temps plein » un documentaire d’Aline Tournier, Vincent Delbos et Arnaud Gravade (10’11)

Il existe une scène rock underground où l’indépendance artistique et organisationnelle passe avant tout. Mais cette liberté non régie par l’argent a tout de même un prix : comment concilier vie personnelle inscrite dans la société et désir d’épanouissement artistique en marge ? Entre répétitions, organisations de concerts, sorties de disques et tournées, « Temps Plein » porte un regard sur ces passionnés des quatre coins de France qui organisent pour que la musique ne quitte jamais leur quotidien. Projection en présence de la réalisatrice Aline Tournier, ce mardi 18 avril 2017 à 20h30, Habitat Jeunes Les Oiseaux (48, Rue des Cras), gratuit.

Concert : ALBOROSIE et MYSTICALLY (11’00)

On le sait depuis des années, le reggae n’est plus réservé à une certaine couleur de peau ou une nationalité. Ayant toujours défendu un message universel, la culture qu’il représente a largement dépassé les frontières de Jamaïque. Le succès mondial d’Alborosie illustre parfaitement cette redistribution des cartes. Quand à Mystically, depuis bientôt dix ans, les chanteuses bisontines se consacrent à produire des compositions métissées en puisant dans leurs racines afro-caribéennes. Deux voix, deux timbres, deux empreintes pour une dimension « mystique » et originale. Ce mardi 18 avril 2017 à 20h30 à La Rodia (4, Avenue Chardonnet).