31 mars 2017 Share

Actualités du 31 mars 2017

LA REVUE DE PRESSE 

Crise en Guyane (1’26)

Les ministres de l’Intérieur Matthias Fekl et des Outre-mer Ericka Bareigts, arrivés mercredi 29 mars en Guyane, ont affiché un esprit de « compréhension » à la veille de rencontres visant à sortir le territoire de la crise le paralysant depuis une semaine. La ministre s’excuse, les négociations peuvent commencer.

Cumul des mandats : c’est la fin du député-maire (2’13)

De nouvelles règles sur le cumul des mandats entrent en vigueur ce 31 mars. Elles interdisent notamment aux parlementaires d’être maire, mais aussi président de région ou de département.

Dawit Isaak récompensé par l’Unesco (2’28)

Un journaliste érythréen, disparu en prison depuis plus de quinze ans, s’est vu décerner, ce jeudi, le prestigieux prix Guillermo Cano décerné par l’Unesco. Dawit Isaak, qui détient la double nationalité suédoise et érythréenne, a été arrêté au cours des rafles de septembre 2001. On est sans nouvelle de lui depuis cette date : on ignore où il est détenu ni s’il est encore vivant. En annonçant la décision du jury, la directrice générale de l’Unesco Irina Bokova a souhaité « sincèrement que, grâce à ce prix, le monde se dise « Libérez Dawit Isaak maintenant » ».

Dérives sexistes dans un lycée à Valence (3’04)

« Là, ça ne va pas du tout la tenue. » Voilà comment sont accueillies certaines adolescentes du collège et du lycée Emile-Loubet à Valence, dans la Drôme. Tous les matins, la directrice et son adjointe inspectent leurs élèves, en visant exclusivement les filles, et leur demandent de mesurer la longueur des jupes et shorts avec les mains, leur refusent les rouges à lèvres trop foncés et les jeans troués. De simples remarques sexistes aux exclusions indéterminées, les sanctions sont devenues insoutenables pour les lycéennes, impuissantes face à de telles pratiques. Un rassemblement est prévu mardi 4 avril devant l’établissement, où chacun est appelé à se vêtir de « jeans troués, shorts et jupes courtes, jusqu’à l’abandon de ce type de mesures ».

Anniversaire de la première Nuit Debout (3’50)

Le 31 mars 2016 au soir, des manifestants décidaient de ne pas rentrer chez eux, appelant à une Nuit Debout contre la « loi El Khomri et son monde ». Près de trois mois d’assemblées quotidiennes, de paroles libérées, d’actions directes non violentes, de discussions enflammées au cœur de la nuit. Mais de l’occupation insurrectionnelle et festive lancée il y a un an, il ne reste aujourd’hui rien… de visible. Et après ? En plus de toutes les initiatives déjà lancées qui vont se poursuivre, des rendez-vous hebdomadaires de partage d’expérience et d’information, une sorte d’« agenda vivant des luttes » devrait voir le jour à partir de dimanche sous le nom de Printemps 2017.

Sources : Libé, A@I, AFP, Le Monde, CQFD, Reporterre, RFI

L’AGENDA CULTUREL

Concert : Orchestre Victor Hugo (5’25)

Ce soir, vendredi 31 mars 2017 à 20h. Intitulé « French Kiss » , on peut y entendre : Saint-Saëns, Bizet et Henri Tomasi. Au Théâtre Ledoux (49, Rue Megevand).

Blindtest : Le Grand N’importe Quoi (5’44)

Burnwitch revient, accompagné d’Anne Sushi et d’Aurélien. Ils vous ont concocté un bien beau blindtest plein de tout et n’importe quoi. Et en plus y a plein de cadeaux débiles à gagner, alors comme d’habitude, on forme des équipes et on vient rigoler. Ce soir : Vendredi 31 mars 2017 à 20h30. Entrée Libre, Passagers du Zinc (5, rue de Vignier).

Chabada Swing Vocal Jazz (6’09)

Ce samedi 1er avril à Besançon, Chabada Swing Vocal Jazz donne un concert tout à fait teinté Vian-Gainsbourg, avec quelques débordements en seconde partie… C’est à 20h30, à la Maison de quartier de Bregille. Ambiance chaleureuse garantie, et entracte avec bar .

Besançon Tattoo Show 5ème édition (6’30)

Ce week-end, les samedi 1 avril 2017 et dimanche 2 avril 2017.
Chaque année, vous êtes plus de 8 000 personnes à venir découvrir et partager l’art du tatouage. Le Besançon Tattoo Show c’est aussi de nombreux spectacles et animations. Du rock 50’s au hardcore New Yorkais en passant par le Psycho Billy, le rock sous toutes ses déclinaisons sera à l’honneur tout au long du week-end ! Pendant les 2 jours de la convention, un jury de prestige récompensera les plus beaux tatouages du Besançon Tattoo Show.

Horaires d’ouverture :

Samedi 11h – 23h

Dimanche 11h – 21h

Pass journée : 12€ ou Pass week-end : 20€

Entrée gratuite pour les enfants de – 12 ans accompagnés. Ça se passe à Micropolis.

Forum des associations des Chaprais (7’16)

Demain samedi 1er avril entre 14 h et 18 h au FJT La Cassotte, 18 rue de la Cassotte. Ce sera l’occasion de découvrir les activités de 18 associations des Chaprais, de rencontrer leurs animateurs de participer à des jeux à des animations et de voir des démonstrations. Entrée gratuite.

Journées Européennes des Métiers d’Art à Zone Art (7’40)

Exposition Galerie sur 2 jours. Samedi et dimanche. Découvrez les savoir-faire des artisans d’Art, ils vous proposent quelques secrets de fabrication :

Choisir sa pierre et en faire une amulette avec un agriculteur en vacances,

« Boro et sashiko », technique japonaise de rapiéçage et broderie avec Vidjinn,

Initiation à la perspective et ombres chinoises avec Jérémy Kartner,

Couture d’un accessoire en chambre à aire, avec Loolsundo,

Taille architecturée d’arbustes existants, démo avec Franck Linotte,

Impressions en typographie traditionnelle, démo avec Steve Seiler et Élise Calame d’Affiche Moilkan,

Atelier de lecture avec la bibliothèque pour enfants du collectif « La page de l’autre », samedi.

Lecture libre ou à la demande, atelier de dessin pour les enfants de 4 à 9 ans, dimanche.

Lecture et petites éditions avec Jean Darot des éditions Parole.

Plus d’infos et réservations : http://www.zone-art.org. Zone Art (37, rue Battant).

Double Concert (8’45)

TALISCO
“Ni baroudeur, ni Globe-Trotter”, Talisco est pourtant sans cesse en mouvement, parcourant le globe à la faveur des concerts et explorant à grandes enjambées, le reste du temps, une inspiration hirsute et touffue, aujourd’hui plus radicale sans doute. Sous les fluidités folks de ses pop-songs, Talisco triture l’électronique et l’acoustique, convoque l’électricité et remet en jeu les acquis pour céder aux évidences de l’urgence.
HOLY TWO
Dans un éloge électronique de la lenteur, jusqu’à la sensualité, jusqu’à l’envoûtement, jusqu’au lâcher prise, Holy Two aspire les titres confiés par The Strokes ou Phoenix comme ses propres compositions (notamment extraites d’un récent A Lover’s Complaint) pour les fondre dans un geste offert à celui qui s’y abandonne.

Ça se passe à La Rodia (4, Avenue Chardonnet), Ce samedi 1 avril 2017 à 20h30 (10€ à 16€).