21 avril 2017 Share

Actualités du 21 avril 2014

LE MAG INFOS

Des familles à la rue, encore… (1’22)

Elles dorment sous le kiosque Granvelle dans des conditions difficiles. La procédure légale voudrait qu’ils ne dorment pas dehors et encore moins quand il y a des enfants de moins de 3 ans ou des personnes malades, mais voilà, aucune solution n’est trouvée pour l’instant. Dix jours que ça dure. On entend le témoignage de ce papa. Le collectif Sol Mi Ré lance encore cet appel à la solidarité, ils recherchent des tentes, couvertures et matelas pour permettre à ces familles de ne pas avoir trop froid. Si vous souhaitiez apporter à manger, faites un petit détour vers eux. Toutes ces familles attendent la commission de ce vendredi pour savoir si il y a une décision positive pour une mise à l’abri. Nous rendrons évidemment compte de cette décision.

 

Entretien avec Jérôme Nozet, représentant UPR du Doubs (4’18)

Un Frexit à l’image du Brexit britannique, la sortie de l’union européenne, de l’euro, de l’Otan, c’est la ligne politique de l’UPR (Union Populaire Républicaine) de François Asselineau. Pourquoi ce serait indispensable ? On entend Jérôme Nozet, delegué de l’UPR pour le département du Doubs.

LA REVUE DE PRESSE

Attentat sur les Champs-Élysées (8’15)

Un policier a été tué, deux autres grièvement blessés par un assaillant sur les Champs-Élysées, à Paris, jeudi soir. François Hollande annonce « une vigilance absolue, notamment par rapport au processus électoral ». L’État Islamique a revendiqué l’attentat dans la soirée. La réunion du Conseil de défense convoquée par François Hollande dans la foulée de l’attaque a débuté peu après 20h à l’Élysée, à deux jours de la présidentielle il a annoncé qu’un « hommage national » serait rendu au policier. Marine Le Pen, François Fillon et Emmanuel Macron ont annulé leurs déplacements. Les candidats doivent pour la plupart prendre la parole aujourd’hui. Rappelons que la campagne officielle s’achève ce soir à minuit.

Grèce (8’58)

Le Fonds monétaire international (FMI) pourrait financer le programme de sauvetage actuel de la Grèce pendant un an et par le biais d’une contribution modeste, a déclaré jeudi le porte-parole du gouvernement grec, ajoutant que le sujet était en débat entre Athènes et ses créanciers. Le plan de sauvetage de la Grèce, le troisième depuis le déclenchement de la crise de la dette voici sept ans, s’achève en 2018 et le deuxième examen des progrès accomplis sur les réformes a traîné des mois durant, essentiellement en raison d’un désaccord entre l’Union européenne et le FMI sur les objectifs budgétaires.

Des malformations chez les enfants exposés au Valproate (9’35)

Entre 2.150 et 4.100 enfants ayant été exposés in utero au Valproate, la substance active de l’antiépileptique Dépakine de Sanofi, et à ses dérivés sur la période 1967-2016 seraient atteints d’au moins une malformation congénitale majeure, selon une estimation pour la France établie par une étude des autorités sanitaires publiée jeudi. Ce chiffre a été obtenu par extrapolation d’une analyse portant sur près de deux millions de grossesses sur la période 2011-2015. Sanofi a indiqué que ces chiffres faisaient appel à des hypothèses non vérifiables et devaient être « interprétés avec prudence ». Le groupe, dans une déclaration transmise à Reuters, a dit avoir fait preuve d’une « totale transparence » vis-à-vis des autorités de santé et a rappelé avoir pris l’initiative d’actualiser l’information médicale destinée aux médecins et aux patients. Les risques de malformations ont été établis dès le début des années 80 mais le renforcement de l’information des patientes n’a commencé à être mis en place que trente ans plus tard. Une troisième analyse, dont les résultats sont attendus pour le second semestre, portera sur les troubles neuro-développementaux chez les enfants exposés in utero.

La liberté de la presse menacée (10’37)

Une étude publiée jeudi par le Conseil de l’Europe révèle l’ampleur des pressions exercées par les pouvoirs publics ou des groupes d’intérêts sur les professionnels des médias au sein des 47 Etats membres. Réalisée par des experts de l’université de Malte auprès de 940 journalistes, elle fait apparaître des formes de harcèlement qui, pour 40% d’entre eux, ont « affecté leur vie personnelle » au cours des trois dernières années. Si les « interférences » les plus fréquemment signalées relèvent des violences psychologiques, signalées par 69% d’entre eux, ou du cyber-harcèlement (53%), 46% dénoncent des menaces physiques et 31% des violences. La Turquie est également le pays où les journalistes dénoncent le plus grand nombre de tentatives d’intimidation exercées par la police, par des partis politiques ou des groupes d’intérêts. Trente-sept pour cent des journalistes interrogés admettent que les pressions subies ont affecté leur pratique professionnelle en les amenant à pratiquer une forme d’autocensure. Les données recueillies doivent permettre au Conseil de l’Europe d’améliorer ses instruments existants pour répondre aux menaces pesant sur la liberté de la presse au sein des États membres.

Sources : Mediapart, Reuters, Libé et l’AFP

L’AGENDA CULTUREL

Écoutez, la musique vous parle … (12’36)

Le Festival « Faites Moins de Bruit » vous offre trois jours de musiques acoustiques, dans l’intimité d’un espace qui invite à la proximité et au contact direct entre le public et l’artiste à Besançon les 20, 21 et 22 avril. Les univers divers des artistes font tomber les décibels et se dévoilent sans artifice devant le public du Scénacle à Besançon ce soir c’est à partir de 19h30, avec : un improbable trio de musiciennes dont les instruments conversent dans des improvisations mariant le jazz, le swing, le klezmer, le classique suivi de Lembe Lokk à 20h30 et puis Mocking Crows un duo mandoline/guitare de folk-punk- bluegrass et proposant des compos. Ils s’autorisent également les reprises de divers styles : The Clash, Johnny Cash, réadaptées à leur sauce. Les tarifs sont entre 15€ et 10€ la journée et 36€ et 25€ (réduit) le pass 3 jours.

Lune de plume : le temps d’écrire (13’40)

A Besançon, Capitale du Temps, un week-end d’écriture pour prendre le temps d’écrire & écrire sur le temps. Les secondes s’égrènent au rythme de l’horloge comtoise ou de la clepsydre de Robinson. On frotte la plume au papier et l’on en sort des histoires de temps qui passe, trop vite ou pas assez, de montres et de sabliers et, comme on dit par ici…de meilleurs temps ! Possibilité de déjeuner sur place, repas tiré du sac. 10h-12h30 / 14h-16h30, 13A avenue Île de France à Besançon.

 

Et suivez avec nous la soirée électorale du dimanche 23 avril 2017 sur radiobip.tv et sur nos ondes au 96.9 FM !