5 juillet 2017 Share

Actualités du 5 juillet 2017

LE MAG INFOS

Communiqué du collectif Sol Mi Ré sur la situation des demandeurs d’asile à Besançon (00’37)

Le collectif Solidarité Migrants Réfugiés partage un communiqué et évoque une pression forte et incohérente qui est mise en place depuis une semaine à l’encontre de familles en cours de demande d’asile qui sont à la rue :

– La PADA (plateforme d’aide aux demandeurs d’asile : plate forme de l’état) leur dit qu’il est nécessaire de rester visibles de la Préfecture pour que celle-ci soit sûre qu’ils n’aient pas d’hébergement et justifient ainsi leur demande de mise à l’abri. Elle leur signale que le mieux est d’aller à Chamars.
– La préfecture par le biais du 115 leur demande de partir du site de Chamars sinon leur demande de mise à l’abri ne sera pas étudiée aux commissions hebdomadaires.
– La police les harcèle pour qu’ils partent du site, sans hésiter à leur faire peur avec des informations contradictoires.

Ces personnes n’ont aucun autre interlocuteur que la PADA ou le 115, ils dorment dehors dans des conditions plus que précaires, il y a des enfants avec eux de 5, 9 et 12 ans. En plus de ne pas être à l’abri, de voir leur dignité bafouée, ils subissent aujourd’hui des pressions ; ils ont la peur au ventre, aucune porte de sortie…. Le collectif n’a pas d’interlocuteurs pour échanger à ce sujet. Elle ne peut qu’utiliser la voie de la presse pour signaler ce fait et alerter. C’est dramatique, ce qu’il se passe pour eux aujourd’hui sera certainement le sort d’autres demain, constate le collectif. Vous pouvez rester informé.e.s sur cette situation via leur page facebook.

 

LA REVUE DE PRESSE

Politique budgétaire : derrière le flou, l’austérité (2’08)

Après les « hauteurs » un peu « fumeuses » atteintes par Emmanuel Macron devant le Congrès, l’autre tête de l’exécutif, Edouard Philippe, a délivré un discours de politique générale « concret » et un peu « filou », selon la presse mercredi. « Autant le cap du chef de l’Etat était fumeux, autant la feuille de route du Premier ministre était censée être accessible à tous les citoyens qui veulent s’intéresser à nos débats démocratiques », analyse Grégoire Biseau dans Libération. Pour cet éditorialiste, « Edouard Philippe a fait la démonstration que moins on parle d’en haut, plus on a de chances de parler clair », même si le chef du gouvernement « a su être habile en enrobant les mesures d’austérité ». D’où le titre de Libé : « Edouard Filou ». En tous cas, le gouvernement l’assume : « Mon amie, c’est la finance ».

Mobilisation populaire des Insoumis (3’00)

La France Insoumise va organiser le 12 juillet une journée de « mobilisation populaire » sur l’ensemble du territoire afin de marquer son opposition au gouvernement, a annoncé mercredi Jean-Luc Mélenchon, président du groupe LFI à l’Assemblée. Les députés de La France Insoumise ont tous voté mardi contre la confiance au gouvernement d’Edouard Philippe. Ils s’opposent, notamment, à la réforme du Code du Travail dont le projet de loi d’habilitation, présenté en conseil des ministres mercredi dernier, doit être voté avant la fin de l’été.

Affaire Fillon (3’38)

Deux des enfants du couple Fillon, Charles et Marie, ont été placés sous le statut de témoin assisté dans l’enquête sur les soupçons d’emplois fictifs qui a conduit à la mise en examen de l’ex-candidat de la droite à la présidentielle et de son épouse.

Etat d’urgence (3’58)

Le Sénat a voté, pour la sixième et dernière fois, et avant l’Assemblée, la prolongation de l’état d’urgence, mis en place au soir des attentats du 13 novembre 2015 et que l’exécutif veut remplacer à l’automne par une loi antiterroriste.

Adama Traoré : une nouvelle expertise confirme l’asphyxie (4’20)

Une nouvelle expertise demandée par la famille d’Adama Traoré confirme que la mort du jeune homme lors de son interpellation en juillet 2016 au nord de Paris est due à un «état asphyxique aigu», dont la cause reste à établir, selon le rapport révélé par Le Parisien de mercredi et confirmé par l’avocat de la famille.

Hommage à Simone Veil (4’49)

Obsèques nationales pour une femme, à la fois victime et actrice de l’histoire du XXe siècle. La France rend, ce mercredi 5 juillet aux Invalides, un hommage à Simone Veil, rescapée de la Shoah avant d’être l’égérie de « tous les combats du siècle dernier pour les femmes, l’Europe, la justice et la dignité humaine », selon les mots du président.

GPA: la Cour de cassation va-t-elle reconnaître les deux parents ? (5’12)

Ce mercredi 5 juillet, la Cour de cassation rend plusieurs décisions importantes concernant la filiation d’enfants nés d’une mère porteuse à l’étranger. La France a été condamnée à plusieurs reprises par la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) pour avoir refusé de retranscrire dans les registres d’état civil les actes de naissance des enfants nés à l’étranger dans le cadre d’une GPA. Dans ses deux derniers arrêts de juillet 2016, la Cour ne remet pas en cause l’interdiction de la GPA en France, mais estime que le refus de reconnaître la filiation biologique d’un enfant constitue une violation de son droit au respect de la vie privée et familiale.

La nouvelle France Industrielle (6’00)

Ce 4 juillet, la « caravane du futur » a été présenté par Alliance Industrie du Futur, permettant de favoriser la modernisation de l’outil et des procédés de production des Petites et Grandes Entreprise
Une manière d’améliorer les conditions de travail et réduire l’empreinte sur l’environnement.

Maintenir les personnes âgées à domicile tout en créant du lien social (6’24)

C’est une idée du maire de Glisy, Guy Penaud, du 16 juin, qui a construit des logements adaptés et accessible mais aussi  une épiceries associative et une salle d’activités, qui permet de créer du lien social entre les habitants. C’est une question de santé publique.

Bac : Admis ? Repêché ? Recalé ? (6’44)

Pour les quelque 720 000 candidats au bac, le suspense prend fin mercredi avec la publication des résultats.

L’AGENDA CULTUREL

Voyage Flamenco dans les rues de Besançon tout l’été (7’52)

Participez à une visite guidée où l’art de la danse s’y prête, au coeur de la ville et au coeur du flamenco. L’amour d’un art aux multiples facettes présenté par Albane Mathieu-Fuster et Laurence Marion-Diaz. Du mercredi 5 juillet au jeudi 31 août, l’entrée coûte 10 euros, à l’Office du Tourisme de Besançon (2, Place de la 1ère Armée).

Concert (8’21)

Le CLA vous présentera « Une femme, une voix » chanté par Mariella Vitorou. Ce jeudi 6 juillet à 20h30 au petit Théâtre de la Bouloie à Besançon (Avenue de l’Observatoire). C’est gratuit !

Le Naturalium (8’42)

Un été à la Citadelle, une belle journée pour se cultiver sur la biodiversité. Tous les jours de 9h à 18h d’une durée de 30 à 45 minutes. Du 1 juillet au 1 septembre à la Citadelle de Besançon (99, rue des Fusillés).