10 mars 2017 Share

Actualités du 10 mars 2017

LE MAG INFOS

François Fillon à Micropolis (1’18)

L’opération « reconquête » se poursuit pour François Fillon. Après avoir vu sa candidature vaciller à plusieurs reprises, l’ancien Premier Ministre entend bien mener sa campagne jusqu’au bout et cela passe par une équipe remaniée, qui a été présentée ce jeudi. Le candidat tenait un meeting dans la soirée à Micropolis.

A son arrivée, un concert bruyant de casseroles. 50 personnes étaient rassemblées avec slogans et messages : « Made in Fraude »,  « Fillon = austérité », « corruption = guerre civile ». Des manifestants pris à parti par les fillonistes avec parfois des échanges assez vifs entre les deux camps. Un cordon de police empêchait l’entrée des manifestants dans l’enceinte de Micropolis. Plus de 3000 participants étaient venus au meeting en dépit des affaires. Dans la salle, deux interventions : Annie Genevard, Députée du Doubs et soutien indéfectible à François Fillon, suivie du bourguignon François Sauvadet qui s’en est pris aux médias dénonçant un acharnement médiatique. Et enfin le discours du candidat Fillon qui a détaillé son programme économique : baisse de charges sur les cotisations salariales, fin des 35h, abrogation des reformes des collèges de Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l’Éducation, longuement huée par le public. En fin de meeting, il déclare : « Oui, j’ai pu faire des erreurs mais qui n’en n’a pas fait ? ». Retour sur cette soirée avec notre journaliste, Emma Audrey.

LA REVUE DE PRESSE 

Hamon dans l’Émission Politique (6’50)

Rassurer sur la crédibilité de son programme, repousser Emmanuel Macron, qualifié de « marche-pied du Front National » : Benoît Hamon a tenté de remettre à flot une campagne enlisée, pendant deux heures sur France 2, lors de l’Émission Politique.

Le Pen et Asselineau franchissent le cap des 500 parrainages (7’05)

Marine Le Pen et le souverainiste François Asselineau disposent de 500 parrainages d’élus, le minimum requis pour concourir à la présidentielle d’avril-mai, selon le dernier décompte publié vendredi par le Conseil Constitutionnel.

Des écologistes d’EELV choisissent La France Insoumise et Mélenchon (7’26)

Le ralliement de Yannick Jadot à la candidature de Benoît Hamon ne satisfait pas certains écolos, dont l’hostilité au Parti Socialiste reste vive. Les signataires de cette tribune annoncent leur soutien à Jean-Luc Mélenchon, seule voie possible, selon eux, pour construire « une majorité alternative » dont la « matrice » serait l’écologie politique.

Des militants engage une action contre la BNP Paribas (7’55)

Jeudi 9 mars au matin, 33 Faucheurs de chaises des Amis de la Terre et d’ANV-COP21 ont organisé une action dans une agence BNP Paribas du XIXe arrondissement de Paris. Les militants dénoncent le rôle de la banque dans l’évasion fiscale, le financement des énergies fossiles et d’entreprises responsables de violation des droits humains. Ils se mobilisent en vue du procès du Président des Amis de la Terre, Florent Compain, le 11 avril.

Santé (8’23)

Le Docetaxel, un médicament pour le traitement du cancer du sein, aurait fait 18 morts en France selon le journal Le Figaro. Une enquête de l’Agence du Médicament, l’ANSM, doit rendre ses conclusions d’ici trois semaines. Depuis 1994, ce médicament prévu pour écarter les risques de récidives des cancers du sein entre autres aurait finalement provoqué 18 décès. L’Agence du Médicament ne recommandera l’arrêt de sa prescription que trois jours après le scandale, le 18 février. L’état de santé des victimes n’était pas particulièrement fragile, assurent leurs médecins, mais pour certains spécialistes, il apparaît qu’un changement de formulation du produit par la société pharmaceutique, a peut-être conduit à un sur-risque de toxicité. Pour autant, aujourd’hui, les participants à cette commission réunis discrètement ne comprennent toujours pas ce qui s’est véritablement passé pour toutes ces femmes guéries du cancer et qui n’avaient aucune raison de mourir. Le résultat de cette enquête devrait être rendu d’ici fin mars.

EDF condamné à 7 000 euros d’amende (9’24)

Le groupe énergétique français EDF a été condamné mercredi 8 mars par le tribunal de police de Guebwiller (Haut-Rhin) à 7.000 euros d’amende pour sa mauvaise gestion d’une importante fuite d’eau survenue en 2015 à la centrale nucléaire de Fessenheim. En plus des amendes, l’entreprise devra également verser 9.000 euros à trois des cinq associations antinucléaires qui avaient saisi la justice pénale de ces faits. L’exploitant a été reconnu coupable d’avoir « exploité une installation nucléaire de base en violation des règles générales » du Code de l’Environnement. Plus précisément, il est reproché à EDF de n’avoir pas suffisamment cherché à déterminer les causes de cette fuite, et de n’avoir pas « mis en œuvre les actions curatives, préventives et correctives appropriées », après cet incident.

Du côté de l’Europe (10’10)

Les dirigeants de l’Union Européenne, sans l’Anglaise Theresa May, vont se pencher aujourd’hui sur l’avenir de l’Europe post-Brexit. L’idée d’un avenir à « plusieurs vitesses » pour l’Europe devrait cristalliser les débats : elle est fortement soutenue par la France et l’Allemagne, désireuses de pouvoir renforcer la défense européenne sans être bloquées par des états récalcitrants.

Sources : France 2, Reuteurs, Libé et RFI

L’AGENDA CULTUREL

Journée Internationale des Droits des Femmes (11’28)

Ça n’est pas que le 8 mars à Besançon mais une vraie semaine de lutte. Après le Carrefour Des Femmes Bénévoles avec la participation de Claire Hedon, Présidente du mouvement ATD Quart Monde, qui se tenait ce matin, une rencontre sportive est prévue ce samedi 11 mars 2017 en après-midi au centre-ville avec une initiation au base-ball féminin.

Et encore une date à noter : le 1er avril 2017 de 9h à 17h au CDN, Centre Dramatique National (Esplanade Jean-Luc Lagarce, avenue Édouard Droz) aura lieu la Journée « Form’action », organisée par la délégation du Doubs de « Terre des Hommes » sur le thème « Droits Humains et Femmes » (conférences, table ronde, ateliers et concert).

Conférence à la Médiathèque Pierre Bayle : Bacs To The Future, épisode 5 (1982 > 1990) (12’15)

C’est une série de conférences-sonores, ouverte à tous, qui a pour but de retracer l’histoire des musiques actuelles des premiers enregistrements de jazz (1917) jusqu’à de nouvelles formes musicales (trap, electro-swing…) développées au 21ème siècle. Présenté sous forme d’une série en 7 épisodes, ce rendez-vous permettra aux novices comme aux mélomanes exigeants de (re)découvrir les grandes évolutions du blues, de la country, du hip hop, du metal, du reggae, du rock, du jazz ou de l’électro à travers une sélection d’extraits (sonores et visuels) commentée par Nicolas Sauvage. Ce vendredi 10 mars 2017 à 19h, gratuit, à la Médiathèque Pierre Bayle (27, avenue de la République).