23 février 2017 Share

Actualités du 23 février 2017

LE MAG INFOS

Les « 19 » de la St Valentin (1’04)

Le 14 février dernier, la police nationale intervenait pour arrêter et placer en garde à vue 19 personnes (16 étudiants, 1 lycéenne et 2 militants), à la demande de la direction de l’Université de Franche-Comté. Ils s’opposent à la sélection en master et étaient venu expliquer leur attachement à un enseignement supérieur public, de qualité et ouvert à toutes et tous ! Une enquête préliminaire a été ouverte pour « séquestration », « rébellion » et « violences volontaires ». Les peines encourues vont jusqu’à 5 ans de réclusion. Un rassemblement pacifique est prévu devant le Rectorat, le 27 février à partir de 9h.

1’25 : Après Pablo hier, c’est au tour de Sébastien, de nous livrer son ressenti sur les événements.

LA REVUE DE PRESSE 

Alliance entre Emmanuel Macron et François Bayrou (5’34)

Emmanuel Macron, candidat d’En Marche! à la présidentielle, a déclaré qu’il acceptait «l’alliance» proposée par le président du MoDem François Bayrou, qui a renoncé à se présenter lui-même, y voyant «un tournant de la campagne» mais aussi «de la vie politique». L’offre d’alliance faite par François Bayrou à Emmanuel Macron est une bonne nouvelle pour le candidat d’En Marche ! à la présidentielle, qui gagne un renfort de poids bienvenu, estime jeudi la presse. Et Libération n’hésite pas à titrer: « Coup de Pau pour Macron ». Le centriste n’a pourtant pas toujours eu des mots doux pour le candidat d’En Marche !… Il lui a même parfois carrément taillé un costard.

Les inquiétudes de Jacques Toubon (6’20)

Jacques Toubon, le Défenseur des droits, a publié son rapport annuel ce jeudi 23 février, relayé par 20minutes.fr. Le document fait état d’une inquiétude liée à la relation tendue entre une partie de la population française et les représentants des forces de l’ordre, « un fait de société qu’il faut traiter à la hauteur de l’enjeu pour notre pays ». L’affaire Théo, jeune homme d’Aulnay-sous-Bois victime d’un viol présumé lors d’une interpellation musclée, illustre ce constat. Le Défenseur des droits s’appuie sur des chiffres et précise qu’il a été saisi plus de 1 200 fois en 2016, contre 910 en 2015, pour des faits en lien avec l’intervention des forces de l’ordre, notamment dans le cadre de l’état d’urgence, des perquisitions administratives et des manifestations contre la loi travail. L’état d’urgence, instauré au lendemain des attentats du 13 novembre 2015, a créé de sérieux troubles selon le rapport. « Procédure de nuit, impressionnante par la présence d’effectifs nombreux, munis d’armes de poing et/ou cagoulés, une partie des réclamants a fait ensuite état de violences physiques, violences psychologiques, notamment à l’égard des enfants présents », explique Jacques Toubon. Parmi les autres sujets d’inquiétude évoqués par le Défenseur des droits figure notamment la discrimination au travail, qui a concerné plus de 5 200 saisines, soit une hausse de 7,4 % par rapport à 2015. L’origine, l’état de santé – notamment la grossesse – et le handicap sont les principales raisons des réclamations reçues par Jacques Toubon et son équipe.

Lutte contre la pédophilie à l’éducation nationale (7’48)

Le ministère de l’éducation nationale a procédé l’an dernier à 30 radiations liées à des cas de pédophilie ou pédopornographie, après 27 cas en 2015, a annoncé jeudi 23 février l’institution, qui emploie plus de 850 000 agents exerçant auprès de mineurs. On se souvient de l’affaire de Villefontaine (banlieue de Lyon), avec la mise en examen du directeur d’une école maternelle pour des viols sur ses très jeunes élèves. Radié quelques jours après sa mise en examen, il s’est suicidé en détention en avril 2016. Depuis, une loi dite de Villefontaine oblige désormais le procureur de la République à informer l’administration des condamnations et de certaines mesures de contrôle judiciaire prononcées à l’encontre des personnes exerçant une activité en contact avec des mineurs, notamment pour des infractions sexuelles.
Le ministère de l’éducation a aussi décidé de passer au peigne fin les casiers judiciaires de ses agents, pour s’assurer qu’il ne reste pas dans les classes des enseignants condamnés pour des faits de mœurs ou de violences, sans qu’il le sache.

Écologie (8’53)

Les opposants au projet Cigéo d’enfouissement des déchets nucléaires ne seront pas expulsés tout de suite de la forêt qu’ils occupent pour en bloquer les travaux. Le tribunal de grande instance de Bar-le-Duc (Meuse) a annoncé mercredi 22 février qu’elle renvoyait au 5 avril sa décision concernant la requête de l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs. L’Andra réclame l’expulsion du bois Lejuc de son seul occupant officiellement déclaré, Sven Lindstroem, par la force publique.

Trump vs les droits des personnes LGBT (9’25)

Première estafilade de Trump envers les droits des personnes LGBT. L’administration du président américain Donald Trump a annoncé mercredi qu’elle mettait fin à un dispositif fédéral de protection des droits étudiants transgenres, déclenchant immédiatement un tollé parmi les défenseurs des droits des minorités. Les ministères de la Justice et de l’Éducation ont publié mercredi soir un bref communiqué indiquant qu’ils «retiraient les recommandations faites au titre de l’article IX (dit anti-discrimination) en 2015 et 2016»,sur l’accès à des installations non mixtes, comme des vestiaires ou des toilettes par exemple. Il revient donc de nouveau aux États fédérés et aux districts scolaires de trancher dans ce qui avait été surnommé «la guerre des toilettes».

Grande nouvelle à la NASA (10’10)

Et puis hors des frontières terrestres, sept planètes rocheuses découvertes autour d’une étoile naine. C’est la NASA qui l’a annoncé hier. L’étoile Trappist-1 est située à 39 années-lumière de la Terre. Trois de ses planètes se trouvent dans la zone dite d’habitabilité, où l’eau peut exister sous forme liquide.

L’AGENDA CULTUREL

Conférence ce soir  : Edwy Plenel et Paul Allies – Changer la République ou changer de République (11’15)
Séance de dédicace à partir de 17h30 à la librairie L’Intraquille Plazza. Conférence à partir de 20h au Petit Kursaal. Participation à la conférence est de 5 euros, gratuite pour les personnes sans emploi, les jeunes et les étudiants. Réservations : Librairie L’Intranquille, 59 rue des Granges à Besançon.

Ropoporose (11’48)
Ropoporose est un duo familial et fraternel, composé de Pauline (chant, guitare, clavier, percussions) & Romain (batterie, guitare, chœurs). Influencée entre autre par Yann Tiersen, Sonic Youth, Arcade Fire ou Piano Chat, leur musique est un miroir aux alouettes faite de bric & de broc, réunion de deux esprits aimant à malmener doigts et chaussures sur des scènes jamais trop petites. Passagers du Zinc (5, rue de Vignier), 6€. Demain, vendredi 24 février 2017 à 21h.

Le Festival CircaSismic – The Big Before (12’25)
Cette année, c’est dans l’univers de la piraterie qu’ils vous embarquent. Au programme : Vibronics, Kanka, MAHOM dub, Tetra Hydro Lab et  WOOBEDUB. Samedi 25 février 2017 à 20h à La Rodia (4, Avenue Chardonnet).