17 mars 2016
Rédaction Radio BIP (268 articles)
Share

Edition Infos du 17 mars 16

Les étudiants et les diverses organisations syndicales professionnelles appellent une nouvelle fois à la mobilisation, ce jeudi 17 mars.

Ce matin, dans la cour de la Fac de Lettres, le syndicat étudiant AMEB a donné le coup d’envoi d’une nouvelle journée d’action.
Un programme chargé et pertinent, jugez par vous-même.

15h00 : ateliers créatifs et participatifs (dessins, peinture, déco, performances, expos…) dans la cour de la fac de lettres (rue Mégevand), animés par les étudiants des Beaux-Arts
17H00 : Réunion d’information publique, amphi Donzelot (Mégevand) : « La loi ‘travail’ : son contenu, ses abus », animé par FO, CGT, FSU et Solidaires

19h30-21h30 : Concert de DJ Bartolomew (Citron Vert), place Marulaz (quartier Battant) et prises de parole

Et puis un autre RDV vendredi : Une projection de Acampadasol , un Documentaire retraçant les quatre semaines d’occupation de la Puerta del Sol à Madrid par les Indigné-es. projection à l’amphi Lévêque (fac de lettres, Mégevand.)

 

 

TAPAJ : Quelques heures de travail rémunérées proposées à des jeunes en errance.
Une alternative « à la manche »… un programme d’insertion qui débarque à Besançon.
Il s’agit de permettre aux jeunes usagers de drogues de travailler et de reconstruire des liens sociaux sans faire de l’arrêt des drogues un préalable.

Lilian Babé, directeur adjoint du CSAPA SOLEA qui est une des antennes de l’association départementale du Doubs de sauvegarde de l’enfant à l’adulte, et qui est aussi coordinateur du collectif « Ensemble limitons les risques »

T.A.P.A.J (Travail Alternatif Payé A la Journée), c’est le nom de ce programme d’insertion.
Et vous pourrez entendre l’intégralité de ce moment en compagnie de Lilian Babé, mercredi 23 mars à 17h30
C’est un nouveau rendez vous ! Un moment de partage d’idées….de débat, 1 fois par mois, le but étant de vous donner à réfléchir sur des faits de société
Deux thèmes dans cette 1ère émission : La dépénalisation du cannabis et les maisons de consommation à moindre risque… et c’est Cyril qui orchestre les débats.

 

 

La revue de presse en bref aujourd’hui :

Marion Maréchal-Le Pen a peur, elle a très très peur que le mariage homosexuel ouvre la voie… à la polygamie ! C’est pas une blague ! En déplacement en Italie, la députée FN a fustigé «les délires et les fantasmes LGBT, du mariage homosexuel aux mères porteuses en passant par la théorie du genre». Tout y est passé… Alors que l’Italie vient de voter une union civile ouverte aux homosexuels (sans adoption), la députée a appelé à défendre la famille «traditionnelle et naturelle», à «conserver le mariage comme cadre juridique et comme protection de la famille et de la filiation». Et à «ne pas en faire une reconnaissance sociale de l’amour, qui ouvrirait la voie à de nombreuses dérives. Le FN assure depuis le mouvement du mariage pour tous que s’il arrivait au pouvoir, il abrogerait la loi Taubira. On lui fait une tisane à Marion ?

Une quarantaine de communes refusent l’installation des « compteurs intelligents » (Linky, Gazpar et compagnie), déployés depuis décembre dernier dans toute la France.
Raison principale invoquée : « Le souci de protection de la santé des habitants. » Ainsi que le fait que ces compteurs « permettront aux opérateurs de recueillir d’innombrables données sur notre vie privée, utilisables à des fins commerciales mais aussi de surveillance et de remise en cause des libertés publiques ».
Les compteurs Linky, peuvent être relevés à distance et en temps réel, et devraient remplacer les 35 millions de compteurs électriques d’ici quelques années. 11 millions de foyers abonnés au gaz sont quant à eux concernés par le déploiement de « compteurs communicants », nommés Gazpar.

A ce jour, une quarantaine de communes ont refusé leur mise en place. dont Larnod (Doubs)
En janvier 2016, le conseil municipal a décidé à l’unanimité de ne pas permettre l’installation de compteurs communicants sur la commune

Impôts : prélèvement à la source
Lancée en juin dernier par Hollande, la réforme du prélèvement à la source pose de nombreuses questions pratiques pour les contribuables. Le ministre des Finances, Michel Sapin, et le secrétaire d’Etat au Budget, Christian Eckert, ont présenté mercredi matin les grandes lignes de la réforme, qui sera présentée en Conseil des ministres en juin et mise en œuvre en 2018.

Pour les salariés, le revenu sera prélevé par les employeurs. L’impôt versé apparaîtra sur la fiche de paie comme c’est le cas aujourd’hui pour les cotisations sociales. De même, le prélèvement se fera auprès des caisses de retraite pour les retraités. Le prélèvement à la source, une source de problèmes… notamment celui de la protection des données…

L’info en +

Prenez un moment et imaginez une échelle de 1 à 10. Le haut incarnant le meilleur pour vous. Alors Heureux ?»
C’est la question phare de la 4e édition du rapport mondial sur le bonheur et qui réinstalle le Danemark au top des 156 pays sondés. Loin devant la France, désormais 32e
l’institut Gallup tente de mesurer depuis 2012 l’indice de satisfaction dans le monde chaque année.
La France 32eme… pays à forte tendance dépressive donc mais l’Italie (50e) ou le Japon (53e), font encore pire.
3 000 personnes sondées… ça s’appelle l’échelle de Cantril et ça ne sert à rien… juste à savoir que les pays nordiques font toujours mieux que nous…

 

Dans l’agenda de ce 17 mars…

Astarojna en concert !
des Chansons tragico-festives
à la Brasserie de l’Espace – 19h
1, place de l’Europe

 

 

Not Scientist, etait attendu au bar de l’U, rue Mairet ce soir… à 21h mais Jim, guitariste de Not Scientist, souffrant d’une hernie, le groupe est obligé d’annuler sa venue à Besançon.
Cependant, les franco-suisses de paperTank les remplaceront au pied levé
Un batterie, une basse, un chanteur et des backing, il n’en leur en faut pas plus pour envoyer du bois!!
au bar de l’U….à 21h les voisins vont pas être contents je crois 😉


…Et à la fin de ce mag info, un coup d’œil à la météo… le billet féministe d’Emma suivi de l’agenda de vos sorties !

Aujourd’hui 18h30 sur Radio BIP : Graffitis sur les Murs du Silence, l’émission politique avec Claude Patricia et Henri !

 

Rédaction Radio BIP

Rédaction Radio BIP