17 juillet 2017 Share

Actualités du 17 juillet 2017

LA REVUE DE PRESSE

Commémoration de la Rafle du Vel d’Hiv (00’30)

Emmanuel Macron et Benjamin Netanyahu ont commémoré dimanche matin la rafle du Vel d’Hiv, dont c’est le 75e anniversaire. C’est la première fois qu’un Premier ministre israélien participe à cette commémoration… Une invitation qui a d’ailleurs eu du mal à passer. Une première donc qui soulève de nombreuses questions sur le symbole politique et mémoriel choisi par le nouveau pouvoir.

 

Trump à Paris (00’58)

Autre cérémonie, autre chef d’Etat. autres interrogations sur l’intérêt de l’invitation…Les présidents français et américain, Emmanuel Macron et Donald Trump, ont assisté ensemble, ce vendredi, au défilé militaire sur les Champs Elysées. Au-delà du frisson people et du repas gastronomique au second étage de la tour Eiffel, une question sur la nature de la diplomatie engagée par M. Macron se pose. Que cherche-t-il, et qu’espère-t-il, à mettre ainsi dans un écrin des dirigeants certes importants au plan mondial, mais qui sentent le soufre plutôt que l’air pur ? La venue à Paris de Donald Trump est tout de même le quatrième épisode d’un pas de deux commencé au lendemain de l’élection du 7 mai. Sommet de l’Otan, G7, G20, Invalides, tour Eiffel, Champs-Élysées, ce grand spectacle autour du 14 Juillet commence à faire un peu beaucoup…

Décès de la mathématicienne Maryam Mirzakhan et de l’auteure Anne Golon (1’35)

On a appris ce week-end la mort de Maryam Mirzakhan, grande mathématicienne iranienne – elle est la première et seule femme à ce jour à avoir décroché la médaille Fields, la plus prestigieuse des récompenses dans cette discipline. Les médias iraniens lui ont rendu hommage et publié des photos d’elle non voilée, ce qui est inhabituel. En France, c’est l’écrivaine Anne Golon que l’on a perdue – l’auteure de la série Angélique, marquise des Anges avait 95 ans et s’est battue pour que son personnage reste une femme luttant pour sa liberté, et non la « niaise » qu’en fit le cinéma.

Tchétchénie (2’11)

L’homme fort de la Tchétchénie en rajoute dans l’homophobie, allant jusqu’à nier qu’on puisse rencontrer des hommes gais dans sa République… Le président Ramzan Kadyrov, appuyé par le Kremlin, fait l’objet de vives critiques sur la scène internationale depuis des rapports troublants par un quotidien russe, ce printemps, de persécutions et de meurtres d’homosexuels par ses forces de sécurité. « Ce sont des absurdités. Nous n’avons pas ce genre de personnes ici. Nous n’avons aucun gay. S’il y en a, emmenez-les au Canada », a lancé le président Kadyrov, lors d’un entretien pour l’émission « Real Sports », dont la chaîne câblée HBO a dévoilé quelques extraits vendredi 14 juillet. Ramzan Kadyrov a qualifié de « diables » les personnes derrière ces allégations. « Que Dieu les maudisse tous pour ce dont ils nous accusent », a-t-il lancé. (D’après une dépêche Associated Press reprise sur le site de Radio Canada.)

L’AGENDA CULTUREL

Découverte à vélo (3’41)

Une promenade à vélo pour découvrir le patrimoine naturel, historique et architectural qui borde les rives du Doubs. En compagnie d’un guide conférencier, découvrez des itinéraires variés tout au long de l’Eurovéloroute. Chaque promenade se termine avec les concerts. A titre expérimental, cette visite est gratuite. Mardi 18 juillet RDV 17h devant les locaux de Besançon Tourisme et Congrès Parc Micaud pour l’itinéraire Montferrand-le-château. Inscription obligatoire à l’office du tourisme.

Cinéma : « Patients » (4’15)

Projection du film de Grand Corps Malade. Se laver, s’habiller, marcher, jouer au basket, voici ce que Ben ne peut plus faire à son arrivée dans un centre de rééducation suite à un grave accident. Ses nouveaux amis sont tétras, paras, traumas crâniens…. Bref, toute la crème du handicap. Ensemble ils vont apprendre la patience Ça pourrait être larmoyant, sordide, encombré de diagnostics médicaux à vocation pédagogique comme on en trouve dans tous les mauvais films d’hôpitaux, bourré d’aphorismes pénibles sur le sens de l’existence et l’importance de la fraternité humaine. C’est le contraire. Dans le cadre de l’été du cinéma français. A 20h30 au cinéma Kursaal, ce mardi 18 juillet. Tarifs : de 2,50 € à 5 € www.scenenationaledebesancon.fr