23 octobre 2016 Share

Conférence avec Fabrice Riceputi – Reconnaître les crimes coloniaux

Lundi 24 oct. à 19h, à l’amphithéâtre Donzelot (au sein de la faculté de lettres à Besançon) se tenait la conférence “Reconnaître les crimes coloniaux” organisée par l’ AMEB Solidaires Etudiant-es avec comme invité Fabrice Riceputi , enseignant d’histoire-géographie à Besançon et écrivain. Il a notamment écrit le livre “La bataille d’Einaudi – Comment la mémoire du 17 octobre 1961 revint à la République”. Un récit qui retrace les trois décennies du combat mené par Einaudi pour l’élucidation historique et la reconnaissance politique d’un crime colonial d’État.

Nous étions sur place pour une transmission en direct.

Voici le podcast de cette conférence. Nous sommes désolées pour la qualité de la première partie de cette conférence. Un problème technique a empêché le bon fonctionnement de l’enregistrement.

La bataille d'Einaudi

Cliquez sur l’image pour acheter le livre en ligne

— extrait du livre:
“Le texte de la plaque parisienne, dont on avait déjà relevé l’extrême sobriété, rappelait au moins que les victimes avaient été “nombreuses” et, surtout, que leur manifestation était “pacifique”. La manifestation , “pour le droit à l’indépendance”, est ici réduite à sa seule dimension nationaliste, le communiqué ignore qu’elle fut aussi une protestation contre un couvre-feu raciste. L’ampleur et les conditions du massacre sont entièrement passées sous silence. Ainsi bien évidemment que les culpabilités et les responsabilités.”