25 avril 2017 Share

Vidéo: « La condition animale, une urgence politique » – Conférence-débat du 29 avril 2017

Pour 4 Français sur 5 (80%) inscrits sur les listes électorales, la cause animale est un enjeu important. La cause animale apparaît ainsi clairement comme une préoccupation sociétale forte qui pèse dans le débat public.

Plus de 1/3 des électeurs (39%) affirment que les propositions des candidats en matière de protection des animaux pourraient avoir une influence sur leur bulletin de vote. (Ifop/Fondation 30 Millions d’Amis, mars 2017)

Les vidéos dénonçant des actes de cruauté, la reconnaissance de la sensibilité des animaux par la science et le droit, le travail des associations, font grandir chaque jour la prise de conscience des Français sur ce sujet majeur, en ceci qu’il est la mesure des dysfonctionnements d’une société fondée sur une consommation sans limites et une exploitation effrénée du vivant.

« Nos rapports aux animaux sont un miroir dans lequel nous voyons ce que nous sommes devenus au fil des siècles », dit la philosophe Corine Pelluchon, qui fut professeure à la faculté de Besançon.

Malgré cela, l’engagement des politiques pour améliorer la situation des animaux et réfléchir à un autre rapport avec nos cohabitants sur cette planète reste très insuffisant et en décalage avec les attentes de la majorité des Français.
Face à ce constat, 26 organisations de protection animale ont décidé de se rassembler au sein du collectif AnimalPolitique pour mettre la question animale au cœur des préoccupations politiques. Il a rédigé un manifeste de 30 propositions concrètes, applicables immédiatement, sur les six thématiques majeures de la protection animale.

Humanimo a organisé, en partenariat avec le Scènacle, une soirée-débat pour présenter le manifeste aux Francs-comtois et débattre de la question animale avec des élus locaux, souvent démunis face à l’absence de politique publique en la matière.

Les candidats aux législatives étaient invités à venir entendre les représentants du collectif, un maire de commune rurale et une adjointe de la Ville de Besançon débattre du manifeste AnimalPolitique, des problématiques locales et de la nécessité d’intégrer la condition animale dans les politiques publiques.

Intervenants :
Christophe Marie – Collectif AnimalPolitique
Émilie de Marco- Collectif AnimalPolitique
Anne Vignot- Adjointe Environnement et cadre de vie, Ville de Besançon
Philippe Edme – Maire de Lombard

 

La vidéo du débat