13 avril 2017 Share

Actualités du 13 avril 2017

LE MAG INFOS

Hamon Tour à Besançon (00’50)

Accueil de la caravane du Hamon Tour, c’était hier, mercredi 12 avril, Esplanade des Droits de l’Homme. Avec la présentation du programme de Benoît Hamon et du revenu universel d’existence avec un simulateur. Et ce jeudi la caravane a stationné de 9h à 12h sur l’Esplanade Mandela à Planoise. Deux militants qui sillonnent la France nous parle de l’accueil reçu. Et sur le bilan du Parti Socialiste, l’épine dans le pied de la loi travail. L’objectif de ce tour de France c’est bien d’expliquer le Revenu universel d’existence, son financement et d’expérimenter le fameux simulateur pour faire le calcul de ce droit. Autre promesse de campagne, la réduction du temps du travail. Un Reportage d’Emma Audrey. Un meeting régional de soutien à Benoît Hamon se déroulera jeudi 13 avril, à partir de 20 h, au Grand Kursaal de Besançon avec Dominique Voynet, ancienne ministre de l’environnement et Edouard Martin,  ancien syndicaliste défenseurs des sidérurgistes lorrains.

LA REVUE DE PRESSE

Mélenchon met en garde contre Le Pen, Macron ou Fillon (14’32)

« Si vous élisez ces trois-là, vous allez cracher du sang », a lancé le candidat de La France insoumise devant plusieurs milliers de personnes à Lille.

Les fillonistes truandent une analyse de l’Institut Montaigne pour enfoncer Macron (14’48)

Un visuel partagé par les soutiens de François Fillon indique que seul le programme de leur candidat est «financé», en se basant sur un chiffrage de l’Institut Montaigne. Mais pour parvenir à cette conclusion, ils ont dû inventer 10 milliards de dépense en plus pour le candidat d’En Marche.

La FNSEA dicte les réponses à une consultation européenne (15’10)

Le syndicat agricole a diffusé à ses adhérents un « guide de réponse » à une consultation lancée par la Commission européenne sur la politique agricole commune (PAC). 80 cases sont précochées et les réponses préécrites. Cette curieuse méthode, qui laisse peu de place à l’expression des militants, vise explicitement à contrer les ONG et les environnementalistes. À la question 6, « Quels sont les principaux défis environnementaux auxquels est confrontée l’agriculture ? », la FNSEA recommande de « ne cocher aucune proposition, car aucun défi environnemental supplémentaire n’est souhaitable dans la PAC ». À la question 25, « pour quels objectifs de protection de l’environnement la PAC devrait-elle faire davantage ? » qui offre sept suggestions – réduction de la pollution de l’eau, inondations, perte de biodiversité, érosion des sols… –, la FNSEA préconise aussi de répondre « Aucun ! ». Le document intégral est téléchargeable sur Mediapart

Crise hospitalière (16’12)

Quelque 20 000 postes ont été supprimés dans les hôpitaux français en quinze ans. Sur le terrain, le travail s’intensifie, les soignants ne cessent de courir après des objectifs intenables et finissent souvent par s’effondrer. Ils ont l’impression de négliger les patients et perdent le sens de leur travail. Ils craignent de commettre des erreurs et tirent la sonnette d’alarme : la qualité des soins diminue dangereusement et la mortalité des patients s’accroît. Mais cette sévère cure d’austérité devrait se poursuivre : le dernier plan de financement des hôpitaux présenté par l’actuel gouvernement promet 20 000 suppressions supplémentaires. L’avenir de l’hôpital se jouera aussi lors de ces élections présidentielles.

L’AGENDA CULTUREL 

Festival de la Bouloie (16’65)

Du lundi 10 au vendredi 14 avril c’est la troisième édition du Festival de la Bouloie. Durant cinq soirées, 6 compagnies Bisontines et Dijonnaises vont présenter leurs créations. Jeudi 13 avril à 20h « Lapin 243 », Compagnie Cnepuk au Petit Théâtre de la Bouloie (avenue de l’Observatoire). Plus d’infos sur la page https://fr-fr.facebook.com/serviceculturelducrousdebesancon/

Contes en musique : Paroles des Soleils et du Vent… (17’18)

Une Gibson à grosse rosace millésime 1936, une voix au feu nouveau, des chansons aux audaces sonores. Jeudi 13 avril 2017, Le Scènacle (6, rue de la Vieille Monnaie), 10€ à 12€.