24 février 2017
Mélissandre (34 articles)
Share

Actualités du 24 février 2017

LE MAG INFOS

La conférence d’Edwy Plenel et Paul Alliés interrompue par le collectif SolMiRé (1’27)

Edwy Plenel,  journaliste politique,  président et cofondateur de Mediapart et Paul Allies, Président de la Convention pour la 6° République étaient à la librairie bisontine L’Intranquille pour un moment de rencontre et de dédicace jeudi 23 février. Une conférence sur le thème « Changer de république ou changer la république » a ensuite eu lieu, en soirée, au Petit Kursaal.

Paul Allies est professeur émérite à l’Université de Montpellier. Il est membre du Conseil National du Parti Socialiste et  Président de la Convention pour la 6° République. Vous pouvez d’ailleurs le suivre sur son blog : Une autre république est possible, sur la plate-forme de Mediapart. Vous y retrouverez d’ailleurs son article :  » Oui à la 6° République, mais laquelle?  » publié le 6 février 2017 comme Tribune dans Libération. Vous pourrez écouter l’intégralité de cette conférence, lundi prochain à partir de 12h30 sur l’antenne de Radio BIP.

En marge de cette soirée, des familles de réfugiés avec enfants et des militants solidaires du collectif SolMiRé ont interrompu la conférence d’ Edwy Plenel et Paul Alliés au Kursaal . Ils demandaient un toit. Par cette interpellation, ils ont essayé de mettre les institutions compétentes face a leurs responsabilité. Trois familles de réfugiés pour un total d’environ 15 personnes dont des enfants en bas âge et des personnes malades étaient dehors. Barbara Romagnan, députée du Doubs, qui devait initialement assister à la conférence est allée à la rencontre de ces personnes, elle a trouvé une solution de logement temporaire pour les familles. Deux personnes sont quand même restées à la rue.

Lutte syndicale chez EDF (15’05)

Jean-Christophe Jacotot, qui représente la CGT de EDF GDF ENEDIS et ERDF de Besançon évoque une lutte qui a lieu en ce moment extrêmement peu relayée dans les médias… Pourtant plusieurs sites techniques et des plate-formes de distribution de matériel pour ENEDIS et ERDF sont bloqués. Il nous a parlé de cette action débutée il y a plusieurs semaines.

LA REVUE DE PRESSE 

Lycéen éborgné par un tir de Flash-Ball : la Cour de cassation relance l’affaire (20’22)

Le 7 février 2011, un Montbéliardais de 17 ans était grièvement blessé au visage par un tir de Flash-Ball en marge d’une rixe. Six ans plus tard, le 21 février 2017, la Cour de cassation casse un arrêt qui confirmait le non-lieu dont avait bénéficié le policier auteur du tir. L’affaire est renvoyée devant la cour d’appel de Lyon.

Conditions de tir des policiers : « Cette loi ne protège ni les policiers, ni les citoyens » (20’50)

Le Sénat a définitivement adopté le 16 février une loi élargissant considérablement les conditions de tir pour les policiers. Pour Christine Lazerges, présidente de la Commission nationale consultative des droits de l’homme, ce texte peut entraîner « une augmentation de morts lors d’opérations sur la voie publique », tout en ne répondant pas aux raisons de fond du malaise des policiers.

Le déploiement du fichier des titres électroniques sécurisés, TES, qui doit regrouper les données de 60 millions de Français, a commencé. (21’18)

Le « méga-fichier » vise en priorité à lutter contre la fraude et à simplifier la vie de l’usager, insiste le ministère de l’Intérieur. Pour autant, les réquisitions judiciaires permettent d’accéder à toutes les informations correspondant à une identité donnée, y compris les empreintes. Les opposants au «méga-fichier» n’ont cessé de le répéter : « Les fichiers centralisés ne font pas les régimes autoritaires, mais tout régime autoritaire s’appuie sur un fichage de sa population. »

« Des difficultés d’accès des usagers des services publics, parfois insurmontables ». (21’57)

« Complexité », « erreurs », « délais d’attente », « demandes répétées de pièces justificatives » : dans son rapport annuel, le Défenseur des droits pointe les errements d’une administration française parfois kafkaïenne, face à laquelle les usagers ont du mal à s’y retrouver.

Les perles d’Emmanuel Macron. (22’22)

En Algérie, Emmanuel Macron qualifie la colonisation française de « crime contre l’humanité ». Mise au point de Kamel Daoud, écrivain et journaliste algérien sur le plateau d’Arte dans l’émission 28mn :  » L’important c’est de sauver votre présent et de guérir votre passé « . Dans une interview publiée jeudi dernier par L’Obs, Emmanuel Macron avait estimé que les adversaires du mariage homosexuel avaient été  » humiliés  » lors du quinquennat de François Hollande car on ne leur avait pas suffisamment  » parlé « .  » Elle était dans quel camp l’humiliation ?  » demande mercredi, dans un entretien au Monde, l’ex-garde des Sceaux Christiane Taubira, réagissant très vivement aux propos d’Emmanuel Macron selon lesquels les opposants au mariage homosexuel ont été « humiliés ». Le candidat d’En Marche! à la présidentielle avait fait un mea culpa deux jours plus tard.

Sources : Libé, Mediapart et le Monde Diplomatique

L’AGENDA CULTUREL

Ropoporose en concert (25’55)

Ropoporose est un duo familial et fraternel, composé de Pauline (chant, guitare, clavier, percussions) & Romain (batterie, guitare, chœurs). Influencée entre autre par Yann Tiersen, Sonic Youth, Arcade Fire ou Piano Chat, leur musique est un miroir aux alouettes faite de bric & de broc, réunion de deux esprits aimant à malmener doigts et chaussures sur des scènes jamais trop petites. Ce vendredi 24 février 2017 à 21h au Passagers du Zinc (5, rue de Vignier), 6€.

Festival CircaSismic – The Big Before (26’30)

Cette année, c’est dans l’univers de la piraterie qu’ils vous embarquent. Au programme : Vibronics, Kanka, MAHOM dub, Tetra Hydro Lab et  WOOBEDUB. Samedi 25 février 2017 à 20h à La Rodia (4, Avenue Chardonnet).

Mélissandre

Mélissandre