20 février 2017 Share

Les “alternative facts” de la Conférence des présidents d’Université

Le 17 février, la CPU publiait un communiqué sur leur site internet:

La CPU souhaite affirmer son soutien plein et entier au Président de l’université de Franche Comté, Jacques BAHI ainsi qu’aux membres du conseil d’administration de son établissement. Le conseil d’administration de l’université à en effet été brutalement envahi par des individus masqués.
L’Université est un lieu de dialogue où l’expression libre et le respect de la parole de l’autre doivent être garanties, la brutalité, l’agressivité, la violence n’y ont pas leur place.

La CPU condamne fermement les manifestations de “violences physiques et psychologiques” dont ont été victimes les membres du conseil d’administration de l’université de Franche Comté et apporte son plein soutien aux démarches qu’elle a engagées. Nous espérons le retour prochain d’une situation apaisée et d’un dialogue constructif au profit des étudiants et personnels de l’établissement.

Source: http://www.cpu.fr/actualite/communique-de-soutien-a-luniversite-de-franche-comte/

Un soutien inconditionnel qui pourrait être compréhensible, si l’on veut, pour le coté “moral”. Cependant, la CPU développe dans ce communiqué du journalisme de comptoir. Elle qualifie les 2 étudiants avec des masques en papier imprimé à effigie du président de l’Université, “d’individus masqués“. Alors qu’il s’agissait d’une façon “créative” de manifester, sans volonté de la part des étudiants de cacher leur visages ( voir notre vidéo ou la Police Nationale intervient, ou l’on voit le visage de tous les manifestants ).

Voici la photo des “individus masqués”. Et par la même occasion, dans cette photo on peut remarquer, autour des étudiants, combien les membres du CA étaient “stressés” et “moralement touchés” par leur intervention et par les “violences physiques et psychologiques” dont ils ont été “victimes”:

 

 

Un communiqué de l’intersyndicale a été publié pour dénoncer le communiqué de la CPU: Communiqué intersyndicale UFC 20_02_17
Communiqué-intersyndicale-UFC-20_02_17