18 juin 2016
Emma Audrey (44 articles)
Share

Vendredi, 17 Juin, une soixantaine de personnes se sont réunies devant la Mairie de Besançon, suite à l’appel national de Caroline De Haas, à l’origine de la pétition en ligne contre la loi travail qui avait recueilli plus d’un million de signatures.

Des personnes qui sont sorties avec leurs casseroles pour un « concert » de plus d’une heure. Le petit cortège est parti ensuite vers l’hôtel de ville pour finir le chemin place Granvelle.

Pres de 568 villes ont répondu présent à ce rassemblement. « Les citoyens sont en colère, ils ne veulent plus se faire voler leur voix », explique Caroline de Haas.

A Besançon,  « après l’énorme manif du 14, (les manifestants) veulent rien lâcher. Pour l’instant c’est faire du bruit, crier sa colère ! Même si on était pas nombreux, ça fait rien on la fait quand-même. Mais ce n’est pas fini. Je pense qu’il va falloir passer à la vitesse supérieure, parce que taper sur des casseroles, c’était plutôt sympathique, mais on va peut-être s’en servir autrement de nos casseroles. Pour la suite, officiellement une manifestation est prévue Jeudi prochain, 23 et 28 et puis entre temps rien ne nous empêche de préparer d’autres petites choses », nous dit un manifestant de Sud Santé.

Une manifestante avec sa fille de 12 ans nous confie:

« Je suis là ce soir, car je suis très inquiète pour mes enfants. J’ai une fille de 12 et une fille de 16 ans effectivement, je suis très inquiète pour leurs avenir. On est en train de détricoter le code du travail et moi ça m’inquiète beaucoup. Effectivement dans la conjoncture actuelle on peut pas dire que c’est à la faveur des salarié.e.s, on est pas dupes, malgré ce que l’on nous sert.

Les jeunes et même nous on n’a plus confiance dans la classe politique. Pour les prochaines élections, je sais même pas si j’irai voter. J’ai 43 ans et je me dis que c’est bien dommage car je vote depuis mes 18 ans et je crois que j’en ai assez [..]

Il y a une chose qu’on sait pas . Le secteur privé est protégé par ce code du travail beaucoup plus que n’est le secteur publique. Dans la fonction publique il y a toute une catégorie de vacataires qui sont extrêmement précaires. Beaucoup plus précaires que tous les CDD du secteur privé. C’est à dire que les vacataires dans la fonction publique c’est des gens qui sont exploités qui peuvent « CDD-isés » des années et des années, reconduits, « re-CDD-isés ». C’est une honte ! ».

Les « Casseroles Debout » en France: