12 août 2010
Rédaction Radio BIP (233 articles)
0 comments
Share

Historique

C’est en 1981 que les radios locales privées ont pu voir le jour en France.

Les radios existaient auparavant mais d’une façon illégale: elles étaient dites “pirates”. Elles voulaient que le Monopole d’Etat soit aboli et que les radios dites libres puissent exister.

A Besançon une Radio “pirate” avait vu le jour : elle se nommait Radio 25. Elle n’émettait qu’une heure par semaine, le mercredi entre 20h30 et 21h30.

En 1978, suite à une interpellation policière de deux personnes, Radio 25 a eu un large soutien des Bisontins et les fêtes organisées ont eu un grand succès : “fêtes de la Libre Expression”, « Carnaval de la libre expression ».

Après des actions de ce type dans toute la France, le nouveau président de la République élu en 1981, François Mitterrand a aboli le Monopole d’Etat.

C’est à cette date que Radio B.I.P. a vu le jour. Des animateurs et des sympathisants de Radio 25 ont décidé de prendre officiellement les ondes, de déposer des statuts à la Préfecture et de passer du nom de Radio 25 à Radio B.I.P. collectif, dont le sigle signifie: Radio Bisontine Indépendante et Populaire (ainsi nous avons été la première radio installée à Besançon).

En 1981, les radios libres françaises étaient toutes associatives et la publicité était interdite.

En 1983, la loi a été modifiée ; la publicité a été autorisée et les radios ont pu devenir des entreprises. C’était le début des radios commerciales

Les radios ont obtenu leur dérogation au Monopole d’Etat sous forme d’une autorisation de la Haute Autorité, devenue C.N.C.L, et depuis janvier 1989 le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel  (CSA).

A Besançon, les premières dérogations au Monopole d’Etat ont été difficiles à obtenir car il y avait beaucoup de radios locales (toutes Bisontines): R.V.F, Charlie, Plus, Sud, Décibels, B.I.P., RP 3, Radio Palente etc…

Les dérogations se sont faites en plusieurs fois, car peu de radio voulaient se regrouper, comme le souhaitait le ministère de la Communication de l’époque.

Certaine n’ont jamais eu de dérogation (Radio Charlie ou encore Médiatonique). Petit à petit le paysage audiovisuel s’est éclairci, et la plupart des radios commerciales entre 1983 et 1990 ont été rachetées par des radios de réseau (c’est à dire centralisées avec parfois seulement de la publicité bisontine)

Les seules radios entièrement locales à Besançon sont à cette époque les radios associatives (S.U.D., DECIBELES, B.I.P.)

Les dérogations sont ensuite devenues des autorisations d’émettre.

De 1981 à 1983, Radio B.I.P. se situait dans le quartier Battant, au n°77,  avec une forte envie de faire de la radio mais peu de moyens, peu de matériel, pas de salarié. Il fallait structurer, se former pour créer une radio. Ce n’était pas notre métier puisque nous étions tous bénévoles.

En 1983, nous avons déménagé rue de la Viotte. Radio B.I.P. a eu différentes étapes:

  • 1ère autorisation d’émettre ;
  • L’arrivée de salariés ;
  • La mise en place d’une journée continue à travers des émissions structurées ;
  • etc…

En janvier 1991: Le 16 janvier 1991 a eu lieu la « NUIT BLEUE » à Besançon (c’est à dire la nuit des nouvelles attributions de fréquences.). Le nouveau contrôle et l’étude des dossiers ont lieu au Comité Technique Régional de Bourgogne Franche-Comté à Dijon. L’autorisation a néanmoins été donnée par le C.S.A. à Paris mais après une étude approfondie sur la région elle-même. Ainsi, plusieurs radio commerciales n’ont pas eu d’autorisation d’émettre et ont disparu le jour de la NUIT BLEUE.

Radio Bip a alors changé de fréquence : elle est passé du 97,4 au 96,9 MHZ.

1998 : premier site internet de Radio Bip

A partir de l’an 2000 la Radio a commencé à utiliser les nouvelles techniques informatiques notamment pour la diffusion la nuit et le week-end.

Le parti pris a toujours été de maintenir une radio simple d’accès et d’utilisation : le bénévolat demeure toujours de mise à Radio Bip malgré un contexte général de désengagement dans les associations.

En 2001, les 20 ans de Radio BIP ont été fêtés comme il se doit avec une série de spectacles à l’entrepôt.

Petite révolution en 2008 : Radio Bip passe en web radio. Sa conception radiophonique et sa vision d’une radio autrement pourront désormais être entendues dans tous les pays francophones ou autres.


Poursuivre la découverte de Radio BIP :

Rédaction Radio BIP

Rédaction Radio BIP

Related articles

Sorry, no posts were found.

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *