28 février 2017 Share

Actualités du 28 février 2017

LE MAG INFOS

La sélection en master validée par le Conseil d’Administration (01’21)

Hier, lundi, avait lieu un conseil d’administration exceptionnel qui s’est déroulé au rectorat, rue de la convention à Besançon. Un CA qui a validé la sélection en master (19 voix contre 9). De nombreux étudiants se sont mobilisés contre cette sélection et l’ont chèrement payé jusqu’à la privation de liberté. De nombreux soutiens étaient venus manifester devant le rectorat. Une délégation de manifestants a été reçue.

Les témoignages des « 19 de la St Valentin » (13’13)

Mardi 14 février dernier, le Conseil d’Administration de l’Université de Franche-Comté devait entériner la sélection en master. Dix-neufs personnes (étudiants, lycéens, et sympathisant du mouvement étudiant) se sont introduit.e.s dans la salle du CA. Leurs revendications : une prise de position du CA contre la sélection en master (que la loi rend possible mais pas obligatoire) et l’organisation d’une réunion publique d’information sur le sujet. Ce qui était alors une action syndicale pacifique et bon enfant a tourné à l’opération policière. Aujourd’hui, c’est au tour d’Arthur de nous faire part de son témoignage.

Inauguration en grande pompe à l’Université (14’25)

L’inauguration des nouveaux locaux de la Maison des Sciences de l’Homme et de l’Environnement c’était hier, lundi 27 février. Le bâtiment est situé Place Saint-Jacques à l’Arsenal, dans la cour de l’ancienne faculté de médecine et pharmacie, aujourd’hui faculté des lettres. Les manifestants de la matinée se sont déplacés devant ces nouveaux locaux sous l’œil d’un important dispositif policier et sous l’œil de leur caméra. Côté invités, que du beau monde : Philippe Barral, Directeur de la nouvelle MSHE ; Jacques Bahi, Président de l’Université de Franche-Comté ; Jean-Francois Chanet, Recteur de la région académique ; Marie-Guite Dufay, Présidente de la Région ; Raphaël Bartolt, Préfet du Doubs et Jean-Louis Fousseret, Maire de Besançon.

LA REVUE DE PRESSE 

Axelle Lemaire rejoint Benoît Hamon (16’49)

Axelle Lemaire, la secrétaire d’État chargée du Numérique et de l’Innovation, démissionne du gouvernement pour faire campagne avec Benoît Hamon. Elle s’en explique auprès de Libération, elle serai plus utile en dehors du gouvernement qu’à l’intérieur.

Les députés qui travaillent en famille seraient moins actifs (17’08)

A écouter les députés amateurs d’« emplois familiaux », le recrutement d’un proche serait la garantie d’un travail plus efficace, en confiance. La plupart refusent ainsi de modifier leurs habitudes au prétexte de « l’affaire Fillon ». Une étude inédite vient pourtant démontrer que les parlementaires employant un membre de leur famille sont moins actifs que les autres. C’est le 21 février dernier que Benjamin Monnery a eu l’idée de ce travail statistique, lorsque l’Assemblée nationale a publié sur son site la liste de tous les collaborateurs de députés. Les résultats obtenus par ce docteur en économie se révèlent accablants : Ce sont des sénateurs et députés peu présents et peu actifs qui ont tendance à favoriser l’embauche de membres de leur famille. Il a remarqué autre chose. Les hommes sont beaucoup plus susceptibles d’employer un membre de leur famille que les femmes : 16% contre 9%. Les parlementaires qui ont plus de 62 ans (l’âge médian) sont aussi beaucoup plus susceptibles d’employer un membre de leur famille que les plus jeunes. Quand on croise le genre et l’âge, on obtient la statistique suivante : les femmes de moins de 60 ans sont seulement 6,5 % à employer un membre de leur famille, alors que les hommes de plus de 60 ans sont 20 %, soit près de trois fois plus.

Serge Tournaire, premier juge sur l’affaire Fillon (18’23)

Après l’ouverture par le parquet national financier d’une information judiciaire vendredi 24 février, l’enquête sur l’affaire des emplois présumés fictifs de la famille Fillon va être confiée à trois juges d’instruction. Le premier d’entre eux est le juge Serge Tournaire, un magistrat réputé pour son intransigeance. Avec Renaud Van Ruymbeke, Serge Tournaire, 50 ans, est l’une des figures du pôle financier. Ce magistrat instructeur aguerri, spécialiste des dossiers politico-judiciaires, a déjà accroché à son tableau de chasse Nicolas Sarkozy, qu’il a renvoyé dernièrement en correctionnelle dans l’affaire Bygmalion. Il a été nommé sur décision du président du tribunal de grande instance de Paris, Jean Michel Hayat. Pour le clan Fillon, il ne s’agit pas d’une bonne nouvelle car Serge Tournaire a la réputation d’être un teigneux, un juge abrasif, qui ne transige jamais.

Une trêve judiciaire pendant la présidentielle ? Non, répond le garde des Sceaux (19’17)

« Rien ne justifierait une trêve judiciaire » pour les candidats à l’élection présidentielle. Déclaration du ministre français de la Justice, ce dimanche 26 février 2017, dans les colonnes du JDD. Alors que le parquet financier a annoncé l’ouverture d’une information judiciaire visant les époux Fillon, et que Marine Lepen et son parti sont visés par plusieurs procédures, Jean-Jacques Urvoas appelle à la sérénité. « Il faut laisser les juges travailler. » Dans le Journal Du Dimanche, Jean-Jacques Urvoas s’étonne des déclarations récentes de François Fillon et de Marine Lepen. Les deux candidats accusent la justice de violer le principe de séparation des pouvoirs. En réponse, le garde des Sceaux évoque une « méconnaissance totale du système judiciaire », ou une « absolue mauvaise foi » de la part des deux responsables politiques.

Marine Lepen contre l’aéroport à Notre-Dame-des-Landes (20’09)

La candidate du Front National a redit, vendredi 24 février, son opposition au projet de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, sur France Bleu Loire Océan. En revanche, si elle est élue présidente, elle respectera le « oui » au transfert exprimé lors de la consultation. Concernant l’occupation de la ZAD, la présidente du FN n’envisage rien d’autre qu’une évacuation « il n’est pas question qu’un petit groupuscule d’anarchistes fasse céder indéfiniment l’État français, l’État qui est le représentant de l’ensemble du peuple et il doit faire appliquer la loi  », a ajouté la candidate.

 L’agriculture biologique toujours en difficulté (20’42)

Depuis plus de deux ans, les fermiers engagés dans l’agriculture biologique attendent les aides qui leur sont dues. Nombreux sont ceux au bord de la faillite. Alors que le Salon de l’agriculture bat son plein, les agriculteurs s’interrogent sur la volonté du gouvernement de les soutenir et de promouvoir leur mode de production. Ils comptent donc faire pression sur le ministre et les régions pour assurer le versement des aides, et des rallonges budgétaires pour le Programme Ambition Bio. Pour les syndicats, c’est aux politiques, tant le ministre que les élus régionaux, de faire le choix.

Sources : Libé, JDD, France Bleu Loire Océan, Reporterre, RFI

L’AGENDA CULTUREL

« De la conception à la réalisation d’un spectacle » (21’56)

Stage de théâtre pour enfants et adolescents (6/12 ans et 13/ 17 ans) et réalisation d’un spectacle. Ce stage s’adresse à des publics de niveaux différents (débutants ou confirmés). A la fois moment de plaisir et d’apprentissage, les stages de théâtre animés par des comédiens professionnels de la Compagnie Bacchus permettent de découvrir cet univers particulier et de perfectionner certaines techniques aux éléments d’une représentation. Spectacle en fin de stage devant un public, dans les conditions professionnelles, texte, distribution, mise en scène et scénographie. Au 20, rue Mégevand à Besançon, du lundi 27 février 2017 au vendredi 3 mars.

On met la main à la pâte ! (22’40)

De la pâte à modeler à base de farine ? De la peinture avec de l’œuf ? C’est simple d’en faire soi-même avec des ingrédients naturels ! Vos petits bouts pourront apprendre à fabriquer et créer une œuvre pour l’environnement et le développement durable. C’est animé par Trivial Compost, pour les 6-12 ans à Maison de l’Environnement (7, rue Voirin), ce mercredi 1 mars 2017 à 14h.