27 février 2017 Share

Actualités du 27 février 2017

LE MAG INFOS

Rassemblement ce matin devant le Rectorat pour les « 19 de la St Valentin » (1’37)

Mardi 14 février dernier, le Conseil d’Administration de l’Université de Franche-Comté devait entériner la sélection en master. Dix-neuf personnes (étudiants, lycéen, et sympathisant du mouvement étudiant) se sont introduit.e.s dans la salle du CA.

Leurs revendications : une prise de position du CA contre la sélection en master (que la loi rend possible mais pas obligatoire) et l’organisation d’une réunion publique d’information sur le sujet. Ce qui était alors une action syndicale pacifique et bon enfant a tourné à l’opération policière. Les brigades anti-émeutes sont intervenues pour arrêter et placer en garde à vue les étudiant.e.s. L’intersyndicale de l’Université a lancé un appel à manifester a été lancé devant le Rectorat ce lundi 27 février à 9h qui demande :

  • la démission de Jacques Bahi (président de l’université)
  • le rétablissement de la vérité des faits
  • l’abandon de toute poursuite et mesure disciplinaire contre ceux qui sont devenus les « 19 de la saint-valentin »

Agriculture bio en crise (12’21)

Le Salon Internationale de l’Agriculture se poursuit jusqu’au 5 mars, pendant ce temps, l’agriculture biologique connaît une situation paradoxale : une croissance à deux chiffres tant de la production que la consommation. Pourtant les agriculteurs passés en bio n’ont pas encore touché le solde des aides compensatoires qu’ils avaient contracté en 2015. Les enveloppes pour accompagner cette croissance ne suivent pas alors que cette agriculture apporte emploi non délocalisable, préservation de l’environnement, de la santé et dynamisme territorial. Des moyens supplémentaires sont donc à mettre en place. Pierre Chupin, président du Groupement Régional d’Agriculture Biologique de Franche-Comté pose la question : L’agriculture biologique en Bourgogne – Franche-Comté aura-t-elle un bel avenir derrière elle ? Dysfonctionnements administratifs, problèmes « techniques », « bug » informatique, tiédeur politique voire obstruction délibérée : « tout » semble vouloir concourir à briser l’élan et la cohérence de ce mouvement de fond dont procède l’essor de la bio et dont le financement des aides conversion et maintien constitue la pierre angulaire. De toute évidence, le changement d’échelle de la bio, dont on parle tant, n’est pas le résultat d’un grand projet politique partagé, pas plus qu’il ne suscite une ambition déterminée des décideurs en phase avec les attentes de la société. A cet égard, la Région Bourgogne Franche-Comté ne fait pas exception à la règle. Les agriculteurs bio attendent un signal fort et sans équivoque. Ils demandent à L’État et la région de :

  • dégager en urgence des moyens pour pallier les préjudices les plus criants,
  • reconsidérer le niveau d’intervention dans le montant des aides bio,
  • sans tarder relancer une vraie politique d’appui au développement de l’agriculture biologique sur le territoire.

C’est une lettre ouverte à ceux qui pensent (encore) que les attentes sociétales et les demandes citoyennes déterminent les politiques publiques.

LA REVUE DE PRESSE

FN (14’12)

Marine Le Pen, qui voit la pression judiciaire s’accentuer sur elle, a appelé hier les magistrats à «ne pas contrecarrer la volonté du peuple», lors d’une réunion publique à Nantes. Une contre-attaque qui intervient alors qu’elle a vu plusieurs proches mis en examen ces derniers jours

PS (14’32)

Après plus de trois semaines de tractations, les électeurs écologistes ont approuvé hier à une très large majorité l’accord conclu entre Yannick Jadot et Benoît Hamon. Le député européen EELV avait annoncé dès jeudi son renoncement au profit du socialiste, une décision plébiscitée par les électeurs de la primaire écologiste : 79,53% d’entre eux ont dit «oui» à l’accord.

Législatives (15’02)

Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, a annoncé dimanche qu’elle ne serait pas candidate aux élections législatives de juin. « J’ai décidé de ne pas me représenter aux élections législatives, je suis élue députée depuis 1988, quatre mandats », a-t-elle indiqué, en marge d’une visite au Salon de l’agriculture. « Ça fait long, 20 ans dans une circonscription très rurale », a aussi relevé l’ancienne candidate à l’élection présidentielle.

Fillon (15’31)

Le Parquet national financier a annoncé vendredi soir avoir ouvert une information judiciaire sur les emplois supposés fictifs de la famille Fillon. Trois juges d’instruction vont être nommés. Cette décision permet de ne pas voir prescrits les faits reprochés au couple remontant à plus de douze ans.

Sources : Libé et Reuters

L’AGENDA CULTUREL

« De la conception à la réalisation d’un spectacle » (16’36)

Stage de théâtre pour enfants et adolescents (6/12 ans et 13/ 17 ans) et réalisation d’un spectacle. Ce stage s’adresse à des publics de niveaux différents (débutants ou confirmés). A la fois moment de plaisir et d’apprentissage, les stages de théâtre animés par des comédiens professionnels de la Compagnie Bacchus permettent de découvrir cet univers particulier et de perfectionner certaines techniques aux éléments d’une représentation. Spectacle en fin de stage devant un public, dans les conditions professionnelles, texte, distribution, mise en scène et scénographie. Au 20, rue Mégevand à Besançon, du lundi 27 février 2017 au vendredi 3 mars.

Cinéma Jeune Public : Atelier Film Burlesque (17’29)

Ce mardi 28 février 2017 à 14h30, dès 8 ans. Venez vous déchaîner (mais en silence) et fabriquer un film burlesque à la manière de ceux que Fatty réalisait il y a cent ans. 3€ sur inscription. Organisateur : Les 2 Scènes. Au Théâtre de l’Espace (3, Place de l’Europe).