16 mars 2017 Share

Actualités du 16 mars 2017

LA REVUE DE PRESSE 

« A la SNCF, on a affaire à un management par la terreur » (1’29)

Edouard, un cheminot du syndicat SUD-Rail, s’est jeté sous un train dans la nuit de vendredi à samedi à la gare Saint-Lazare. Pour ses camarades, c’est la conséquence d’un « harcèlement » de la direction. Ce mercredi, un millier de personnes ont rendu hommage au défunt.

Les sans-papiers de Rungis réclament leur régularisation (1’50)

Une centaine de travailleurs sans papiers accompagnés d’une vingtaine de militants de l’Union Départementale CGT du Val de Marne ont envahi a 6h du matin le centre administratif du marché international de Rungis, la tour Semaris. 105 travailleurs, employés pour la plupart par d’importantes boites d’intérim depuis 6 à 24 mois réclament leur régularisation. Selon la CGT du Val-de-Marne, ils seraient près de 600 travailleurs sans papiers à travailler tous les jours sur le marché international de Rungis.

Violences policières : la parole aux victimes (2’26)

Depuis la mort d’Adama Traoré et l’agression de Théo lors d’un contrôle d’identité, l’indignation contre les violences policières se fait entendre. Un collectif citoyen recense ces histoires devenues ordinaires. Le collectif citoyen SpeakUp s’est lancé un défi ambitieux : récolter des témoignages, les retranscrire et les incarner. Leur but : publier une histoire par jour jusqu’à la Marche pour la Justice et la Dignité du 19 mars.

Pour le Garde des Sceaux, sortir de l’état d’urgence est possible (3’02)

Jean-Jacques Urvoas s’est exprimé sur le sujet devant les représentants des juridictions administratives, sans appeler explicitement à lever cet état d’exception.

LuxLeaks : peines réduites en appel pour les lanceurs d’alerte (3’20)

La justice luxembourgeoise a réduit mercredi 15 mars 2017 en appel les peines des deux lanceurs d’alerte français à l’origine du scandale LuxLeaks, qui a mis à nu l’optimisation fiscale à grande échelle pratiquée par des multinationales via le Grand-Duché. On entend William Bourdon, avocat d’Antoine Deltour.

Pays-Bas : l’extrême droite ne gouvernera pas (4’17)

La victoire du parti libéral néerlandais face au parti eurosceptique et islamophobe de Geert Wilders lors des législatives aux Pays-Bas a été saluée jeudi en France, où François Hollande a salué une victoire « contre l’extrémisme ». A l’inverse, pour le Front national, les élections législatives sont un « succès » pour la formation de Geert Wilders qui « a progressé » au Parlement. Avec 20 élus, le Parti pour la liberté de Wilders gagne cinq sièges par rapport aux précédentes élections, en 2012, et devient la deuxième force politique mais reste en deçà de son record historique de 2010 à 24 élus.

Blocage du nouveau décret migratoire, un revers cinglant pour Trump (5’00)

Un juge de Hawaï a suspendu la nouvelle version du texte visant six pays musulmans, qui devait entrer en vigueur ce jeudi. Donald Trump, qui dénonce un « abus de pouvoir judiciaire », promet d’aller « jusqu’à la Cour Suprême ».

Sources : L’Humanité, Politis, Mediapart, Libé, AFP

L’AGENDA CULTUREL 

Semaine de la Francophonie (6’12)

C’est du 20 au 25 mars, avec sa traditionnelle dictée francophone de la Fédération France-Québec qui se tiendra le 25 mars à partir de 9h30 au Centre Mendès France, 3 rue Beauregard. Le texte fait appel à des expressions et à des termes du Québec, d’une région française, d’un autre pays de la francophonie et de l’Acadie. Les régions et le pays à l’honneur seront respectivement l’Auvergne, le Québec, l’Acadie et la Côte d’Ivoire (qui reçoit en 2017 les Jeux de la Francophonie). Loin d’être un test de savoir, c’est une séance récréative, conviviale, un jeu de découvertes…

Festival Hors-Clichés : un festival de film qui dégenre (8’16)

Vingt cinq ans après « Paris is Burning », une nouvelle génération LGBTQ artistique et activiste s’est créée à New York, la Kiki scene. Le film suit durant quatre ans, sept des membres importants et emblématiques de cette nouvelle scène. Ils viennent, pour la plupart, de milieux défavorisés et se retrouvent à la rue, rejetés par leur famille à cause de leur homosexualité. Ils se défoulent lors de performances flamboyantes et réellement spectaculaires, les « Kiki Balls » qui leur donnent l’occasion de s’évader de la dure réalité quotidienne mais surtout leur permettent d’affirmer leur genre et leur personnalité artistique tout en exprimant une réelle pensée politique.

Du jeudi 16 mars 2017 au samedi 18 mars 2017. Ce soir, « Kiki », un film de Sara Jordeno, en partenariat avec le collectif XYZ. Entrée libre, à 20h30, au FJT Les Oiseaux (48, rue des Cras) à Besançon.