9 mars 2017 Share

Actualités du 08 mars 2017

LE MAG INFOS

8 Mars : Journée Internationale de lutte pour les Droits des Femmes (1’15)

Officialisée par les Nations Unies en 1977, la Journée Internationale des Femmes trouve son origine dans les luttes des ouvrières et suffragettes du début du XXe siècle, pour de meilleures conditions de travail et le droit de vote. C’est une journée de manifestations à travers le monde : l’occasion de faire un bilan sur la situation des femmes. Traditionnellement les groupes et associations de militantes préparent des manifestations, pour fêter les victoires et les acquis, faire entendre leurs revendications, afin d’améliorer la situation des femmes. L’ONU Femmes définit chaque année une thématique différente. Le thème choisi pour 2017 est : « Les femmes dans un monde du travail en évolution : une planète 50 – 50 d’ici 2030 ».

 

Aujourd’hui en France, les femmes sont toujours payées 26 % de moins que les hommes. Un collectif de 35 organisations appelle à faire grève le 8 mars 2017 à 15h40 pour l’égalité homme-femme. Pourquoi 15h40 ? c’est l’heure à laquelle les femmes cessent d’être payées chaque jour (sur la base d’une journée standard). 8Mars15h40 : le site qui relaie cet appel de syndicats, associations féministes, ONG et organisations de jeunesse les signataires sont par exemple le Mouvement des Femmes Kurdes en Europe, Le Planning Familial, Une Femme Un Toit…

Un petit mot encore sur une action bisontine des jeunes communistes. Une action de rue à la mi-journée pour renommer une dizaine de places et rues de la boucle et puis surtout rappeler qu’elles sont inexistantes.

Femmes migrantes : la double peine (3’49)

Après son premier film « Sous mon sourire » qui traitait des violences conjugales, Delphine Ziegler vient présenter  un film cousin. « Au loin le point du  jour », sous le prisme des violences faites aux femmes migrantes. Le film suit quelques-unes d’entre elles, engagées sur le chemin de la résilience. Et quand l’épreuve de l’exil vient s’ajouter aux blessures de l’intime, leur parcours de survie devient encore plus héroïque. Le soutien des associations qui les accompagnent et les liens de solidarité qui se tissent autour d’elles leur permettent de retrouver la force de se reconstruire peu à peu. Entretien avec Jacqueline sur la double peine des femmes migrantes. « Au loin le point du jour » : la projection sera suivie d’un débat avec la réalisatrice Delphine Ziegler, entrée libre. Plusieurs manifestations sont prévues dans le cadre du 8 mars. Toutes les dates dans l’agenda.

LA REVUE DE PRESSE 

Parrainages (7’15)

Emmanuel Macron, Benoît Hamon, Nicolas Dupont-Aignan et Nathalie Arthaud ont dépassé le seuil des 500 parrainages requis pour se présenter à l’élection présidentielle, déjà atteint par François Fillon, selon un nouveau décompte publié mardi par le Conseil constitutionnel, à dix jours de la fin de la période de recueil des signatures qui s’achève le 17 mars, date limite pour présenter une candidature.

Une casserole de plus pour Fillon (7’42)

François Fillon a obtenu en 2013 de l’homme d’affaires Marc Ladreit de Lacharrière un prêt de 50 000 euros, sans intérêts et non déclaré à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), selon Le Canard enchaîné paru ce mercredi. Marc Ladreit de Lacharrière, propriétaire de La Revue des deux mondes, a confirmé avoir accordé à François Fillon ce prêt, sans intérêts, ajoutant qu’il avait été remboursé. « L' »oubli » de déclaration de ce prêt pourrait coûter cher au candidat à la présidentielle », ajoute Le Canard. Selon le Code général des impôts, tout prêt supérieur à 760 euros doit être déclaré par l’emprunteur.

Santé (8’24)

Marre de « faire toujours plus avec moins » : infirmiers, aides-soignants ou encore assistantes sociales ont manifesté ce mardi dans toute la France pour dénoncer leurs conditions de travail, rejoints par d’autres représentants des services publics.

Un anesthésiste soupçonné d’empoisonnement à Besançon (8’45)

Soupçonné d’avoir empoisonné avec préméditation sept patients à Besançon, dont deux mortellement, un médecin anesthésiste de 45 ans a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire. Des actes « volontaires » selon le parquet, que ce « professionnel reconnu » nie catégoriquement. Le parquet soupçonne le médecin anesthésiste, qui a pratiqué dans deux cliniques de Besançon, d’avoir administré ces doses à sept patients au moins entre 2008 et 2017.

Violences sexuelles (8’17)

Denis Baupin a annoncé ce mardi son intention de déposer des plaintes pour dénonciation calomnieuse en réponse aux accusations d’agressions sexuelles qui l’ont visé et une autre plainte pour diffamation contre le parti Europe Écologie-Les Verts. Cette contre-offensive intervient au lendemain du classement sans suite par le parquet de Paris de l’enquête pour agressions et harcèlement sexuels qui visait le député écologiste, pour cause de prescription des faits.

Sources : Mediapart, Libé, RFI et Le Canard Enchainé

L’AGENDA CULTUREL

Journée International de lutte pour les Droits des Femmes (10’39)

Manifestations dans le cadre de la Journée Internationale de lutte pour les Droits des Femmes jusqu’au samedi 11 mars 2017.

Interpellation du grand public autour de l’exposition « Bien dans leur genre » (Utopique Éditions) par le réseau des CIDFF de Franche-Comté, de 8h30 à 17h aux Passages Pasteur (6, bis rue Pasteur).

Un appel international à la grève s’est construit pour le 8 mars. Il est soutenu par la Confédération Syndicale Internationale qui rassemble la majorité des syndicats du monde, et sera suivi dans 35 pays et notamment en Argentine, en Allemagne, au Chili, au Costa Rica, en Espagne, aux États-Unis, en France, en Italie, au Pérou, en Pologne, en Islande ou encore en Turquie. Un 8 mars qui s’annonce historique : une journée d’actions et de grèves pour les droits des femmes. Pour refuser le travail gratuit et exiger l’égalité professionnelle : rendez-vous à 16h, Esplanade des droits de l’Homme à Besançon (place de la Mairie).

Spectacle : Le Poète Aveugle (11’40)

Entre récit, danse, images saisissantes et rock progressif live, Jan Lauwers s’attaque aux mensonges d’une Histoire écrite par les vainqueurs. Des hommes, faut-il le préciser ? Sept comédiens – au jeu très physique – dressent leur portrait en commençant tous par la même formule : « Je suis… ». Ils parlent d’eux, de leurs ancêtres. Et quand on gratte l’écorce de son arbre généalogique, il n’y a pas toujours de quoi être fier. Il est question du rapport entre Occident et Orient, et de la place des femmes. Mardi 7 à 20h00 et Mercredi 8 à 19h00 au Théâtre Ledoux (49, Rue Megevand).

La Chronique Ciné Du Mercredi (12’20)